Edito

2013, année charnière

Epoque difficile pour le secteur associatif qui voit se réduire la part des financements publics. Le Club de la presse n’est pas en reste. Même si, depuis de longues années, il a su diversifier ses postes budgétaires au point d’avoir ramené les subventions sous la barre de 40 %, le marasme économique n’est pas sans conséquence sur son chiffre d’affaires et sur ses partenariats.

2013 sera une année charnière. Il faudra redoubler d’efforts pour assainir une situation financière peu brillante. Pourtant, en dépit des chiffres têtus, l’ambiance de l’assemblée générale qui vient de se réunir, ce 18 juin, n’a en rien cédé à l’abattement. Bien au contraire.

Premier signe encourageant : le nombre et la jeunesse des candidats aux postes d’administrateurs vacants. Le renouvellement du Conseil d’administration se traduit par une poursuite de son rajeunissement et par une parité pratiquement atteinte. Surtout, les candidates et candidats élu(e)s se sont présenté(e)s dans l’intention de rejoindre des projets en cours, voire d’en proposer de nouveaux. « Les activités et les actions du club m’ont donné envie de vous rejoindre » a-t-on, par exemple, entendu.

Tout est là. L’immobilisme ou le renoncement à un programme ambitieux seraient fatals à notre association. Nous n’assainirons pas nos finances sans projets pour le club et ses adhérents. Ces projets existent. De nouvelles expositions sont en cours de réalisation, une nouvelle initiative régionale sera réalisée dans le cadre de la presse à l’école. Notre adhésion à la Fédération européenne des press clubs ouvrira de nouvelles perspectives et offrira de nouveaux services aux membres. Les Rendez-vous de l’info, qui viennent de démarrer, proposeront un regard sur l’actualité et sur notre société à travers une fenêtre culturelle régionale.

Au regard de ce déploiement d’énergie et de bénévolat, une question mérite cependant d’être posée : Le club de la presse est-il nécessaire à nos professions, à nos métiers, à la région ? Le réseau sur lequel il repose, et qu’il a tissé depuis plus de 20 ans, constitue déjà une réponse éloquente. La richesse des échanges, débats et autres rendez-vous confirme que l’on vient au Club à la fois pour découvrir et pour apprendre. Ce ne sont pas les récentes interventions du DG de la Voix du Nord, de la direction de l’AFP, de l’équipe dirigeante de France 3 Nord – Pas de Calais qui plaideront le contraire.

2013 année charnière ? Fort de sa nouvelle équipe, le Club est fin prêt.


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE