La Provence : la CGT Énergie revendique la coupure d’électricité subie par le média

, par communication@clubdelapressehdf.fr

L’édition du mardi 14 mars de La Provence n’a pu être imprimée dans les Alpes, ni dans le sud et le nord du Vaucluse, en raison d’une coupure de courant.

Le journal « la Provence » a été victime la nuit du 13 mars d’une coupure d’électricité ciblée, précise la Provence dans un article publié sur son site. À 22h35, l’alimentation électrique des bureaux et des rotatives a été coupée, au 248 avenue Roger Salengro à Marseille (15e), plongeant dans le noir la rédaction, privant d’énergie l’outil industriel, empêchant ainsi l’impression des journaux. L’électricité a pu être rétablie à 3h45 ce qui a permis au journal d’imprimer l’édition d’Arles puis celle de Marseille.

« Après une rapide enquête, Enedis a pu déterminer l’origine de la coupure : un acte de malveillance, ciblé sur notre journal. Enedis annonce porter plainte, ce que La Provence se réserve le droit de faire dans la foulée. Malveillance, vandalisme, sabotage… . lorsqu’on empêche un journal de sortir dans les kiosques, cet acte porte un autre mot : la censure », écrit Aurélien Viers, directeur de la rédaction.

Peu après, la CGT Énergie Marseille a revendiqué cet acte.


 

 
juillet 2024 :

Rien pour ce mois

juin 2024 | août 2024


 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE