Russie : La journaliste russo-américaine Alsu Kurmasheva emprisonnée

, par Faouzia

Arrêtée la semaine dernière en Russie, la journaliste russo-américaine Alsu Kurmasheva voit sa détention provisoire prolongée jusqu’en décembre. Elle est accusée d’avoir omis de se déclarer comme « agent de l’étranger ».

Arrêtée le 18 octobre et placée en garde à vue, la journaliste russo-américaine Alsu Kurmasheva a finalement été placée en détention provisoire lundi 23 octobre. Cette mesure pourra être reconduite après le 5 décembre. Elle est le second reporter américain détenu en Russie, ont indiqué les agences de presse russes.
Vivant à Prague avec son mari et ses deux filles, la journaliste était piégée en Russie depuis mai. Elle est d’abord interdite de vol et ses passeports sont confisqués, au motif qu’elle n’aurait pas déclaré sa nationalité américaine. Cinq mois plus tard, elle est arrêtée. Depuis lors, on lui reproche de ne pas s’être déclarée comme « agent de l’étranger », une qualification qui impose de lourdes contraintes au quotidien, comme une mention sur ses publications ou un contrôle financier très lourd.
Pour l’Etat russe, Alsu Kurmasheva aurait dû avoir conscience de son statut dès l’instant où elle s’est engagée dans « la collecte intentionnelle d’informations concernant des activités militaires » pouvant nuire à la sécurité de la Russie, d’après le tribunal. Il s’agit, en Russie, de « la première affaire pénale lancée contre un citoyen accusé de ne pas s’être dénoncé lui-même », rapporte Le Monde.
Son média, Radio Free Europe/Radio Liberty, a appelé à sa « libération immédiate ». La journaliste encours jusqu’à cinq ans de prison.


 

 
décembre 2023 :

Rien pour ce mois

novembre 2023 | janvier 2024


 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE