Comment les médias des Hauts-de-France s’organisent

, par communication@clubdelapressenpdc.fr

Les grands médias des Hauts-de-France voient leurs audiences augmenter pendant la crise sanitaire. Pour continuer à informer les citoyens, les équipes de journalistes ont été mises en télétravail et mutualisées.

Les grands médias des Hauts-de-France se sont réorganisés dans le cadre de la pandémie pour continuer à informer les citoyens. France 3 Hauts-de-France a réduit d’environ 75% les personnels présents dans ses locaux et les magazines d’information ont été suspendus pour limiter la présence des salariés. Ainsi, le journal télévisé "Grande Région" remplace dorénavant les JT de la mi- journée et de 19 heures, produits à Amiens d’un côté et à Lille, et les moyens entre les deux rédactions ont été mutualisés.

"Nous avons trois objectifs : continuer à assurer notre mission d’information, ne pas mettre en danger notre personnel et ne pas risquer qu’ils deviennent vecteurs du virus, a déclaré Didier Cagny, directeur régional de France 3 Hauts-de-France. L’ensemble des personnels administratifs et une partie des personnels techniques sont en télétravail ou en absence autorisée et nous avons réduit les équipes sur le terrain."

Des outils inédits

Pour continuer à réaliser des reportages, trois équipes à Amiens et à Lille réalisent quotidiennement des sujets équipées de masques chirurgicaux, de gel hydro alcoolique et d’un micro avec perche pour préserver les distances. Des outils inédits tels que les interviews par Skype ou des images tournées par les soignants dans les hôpitaux sont aussi utilisés.

Du côté de France Bleu Nord et Picardie, les antennes et des journalistes en équipe réduite ont été mutualisées, à trois maximum par jour dans les locaux, pour gérer les éditions en direct. Aucun journaliste ne se rend plus sur le terrain sauf exception pour des actualités importantes. Côté Courrier Picard, les reporters locaux ont eux aussi été mis en télétravail et se déplacent occasionnellement pour faire leurs reportages et leurs photos.

Conséquence, les journaux télévisés de France 3 Hauts-de-France sont en nette progression et le nombre de pages vues a plus que doublé en un mois. La chaîne a aussi triplé sa production numérique en mettant en avant des conseils pratiques, des info service, des articles de fonds ou encore des initiatives. Au Courrier Picard, les abonnements web ont eux été multipliés par quatre, tandis que le quotidien a subi une baisse de 15% de ses ventes, principalement les clients des kiosques à journaux. Le journal a également mis en ligne une nouvelle rubrique : "Le Courrier Picard répond à vos questions", avec des thèmes tels que virus, santé, grossesse, éducation, travail ou animaux.

M.P


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE