Courrier Picard : grève contre le licenciement d’un journaliste

Le licenciement d’un journaliste, chef de l’agence de Beauvais, est à l’origine d’une grève du personnel du Courrier Picard depuis lundi 5 mai. Le titre n’est pas paru ce vendredi après plusieurs éditions uniques réalisées par des cadres et des non grévistes.

Ce licenciement serait motivé par une altercation provoquée par le journaliste à l’occasion du passage dans son agence d’une délégation du Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHS CT). Le délégué syndical FO, Fred Haslin, ne conteste pas que son collègue ait « exagéré » et que son attitude pourrait faire l’objet d’une mesure disciplinaire, mais estime que, « en aucun cas, cela ne peut justifier un licenciement sec ». Jeudi, la direction a proposé au journaliste licencié un poste de reporter départemental à Charleville-Mézières (Ardeinesj). Il a refusé car, accepter un tel poste reviendrait à « admettre qu’il a fait une faute grave », explique Fred Haslin.

Diffusé à 60.000 exemplaires, le Courrier Picard fait partie du groupe Voix du Nord lui-même contrôlé par l’éditeur belge Rossel.


 

 
décembre 2022 :

Rien pour ce mois

novembre 2022 | janvier 2023


 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE