Les initiatives originales des médias pendant la crise

, par communication@clubdelapressenpdc.fr

Depuis le début de la crise sanitaire, les médias ont adapté leurs lignes éditoriales avec des contenus et des formats originaux.

Lives en temps réel

Avec une actualité qui change presque à chaque heure, les pages “live” des sites d’info n’ont presque jamais été autant sollicitées. Le New York Times cumule au moins 4 “lives” en continu depuis plusieurs semaines pour couvrir tous les aspects de la crise. Ces lives sont mis à jour en continu mais avec une structure similaire à un article classique pour privilégier le contexte plutôt que l’approche chronologique. Le flux “en direct” de Franceinfo, et ses interventions de la part des internautes, et le format “live” du Monde, qui facilite à la fois le rattrapage de l’info et la participation des lecteurs, sont particulièrement actifs pendant la crise sanitaire.

Newsletters

Le Parisien a été le premier à avoir proposé une newsletter, suivi par Le Figaro ou encore Libération ainsi que par la presse quotidienne régionale. Des angles originaux ont parfois été utilisés, comme Society et sa newsletter des confinés destinée "à ne pas s’ennuyer chez soi", CNN et sa newsletter de fact-checking ou encore France Culture et sa newsletter “Culture Maison”.

Dispositifs participatifs

Mediapart a mis en place une adresse mail pour les lanceurs d’alerte et une autre pour récolter les témoignages de confinement. "France Inter à votre écoute coûte que coûte" a créé une hotline dédiée. Le Parisien répond lui aux questions des lecteurs. Le New York Times incite les lecteurs à envoyer leurs vidéos depuis chez eux, avec des consignes précises. Quant au Monde, il a lancé un live “Nos vies confinées”, consacré aux témoignages et recommandations plus “légères”.

Séries éditoriales

Le Monde a recruté l’écrivaine Leila Slimani pour un "journal de confinement" qui est publié plusieurs fois par semaine et donne la parole chaque jour à des personnels soignants. Le Washington Post a commandé un journal de bord illustré par l’illustrateur italien Emiliano Ponzi. De son côté, France 4 diffuse des programmes pour faire "école aux élèves" de la primaire au lycée.

Réseaux sociaux

Le LA Times a lancé un compte Instagram dédié. Le Guardian donne des points info quotidiens et des astuces très bien faites (débunking avec “Fake or Real ?” ou des Questions/Réponses avec des thérapeutes). Vice fait le point en Story avec ses correspondants européens. Axios recrute des abonnés pour sa newsletter dédiée directement depuis ses Stories Instagram. Enfin, M, le Magazine du Monde, propose la rubrique “Vie intérieure” sur Instagram.

Podcasts

La radio américaine NPR a lancé un podcast quotidien, tout comme la BBC dès le 3 mars. Julien Baldacchino de France Inter a créé “À la maison”. Télérama propose une sélection qui mixe information et divertissement. Europe 1 a lancé “Ma Question Coronavirus” et The Atlantic “Social Distance”, un podcast quotidien de discussion avec des jeunes journalistes. Quant au Monde, il diffuse le podcast “Pandémie”. Sans oublier, “Radiographies du coronavirus” de France Culture.

Accès au contenu

De nombreux sites au modèle freemium, comme Le Monde ou Le Figaro, passent leurs articles les plus “utiles” en gratuit. Les Jours offrent 7 jours de découverte pour découvrir ce fameux “Netflix du journalisme”. Ouest-France offre 2 mois d’abonnement numérique. L’Équipe, frappé de plein fouet par les annulations sportives, adapte ses offres et baisse ses prix en print et web. De même, Society et SoFoot adoptent une formule très avantageuse print + numérique de 6€ pour 3 mois. Vanity Fair a mis son magazine en téléchargement gratuit. Le Washington Post envoie un mail exceptionnel à tous ses inscrits signé par le directeur de la rédaction et regroupe ses contenus gratuits dans une newsletter.

Initiatives solidaires

La Voix du Nord a ouvert un groupe Facebook pour faire circuler les initiatives. Nice-Matin et Le Télégramme ont lancé des plateformes d’entraide locale. Quant à Ouest-France, il s’est allié à Allovoisins pour favoriser le lien social.

M.P


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE