"Quand la machine s’éveillera", le nouveau roman d’ André Soleau

, par communication@clubdelapressenpdc.fr

Ancien rédacteur en chef et directeur général de La Voix du Nord, André Soleau a accordé un entretien vidéo au Club de la presse pour présenter son dernier roman "Quand la machine s’éveillera", dans lequel il s’interroge sur la place qu’occupera l’être humain au sein d’une société régie par l’intelligence artificielle.

Auteur de plusieurs ouvrages, en 2017, André Soleau a remporté le Prix du Roman adulte pour « Gain de folie » remis par l’Association des auteurs des Hauts-de-France (ADAN).

Suite à l’annulation de la soirée littéraire qui devait avoir lieu dans les locaux du Club de la presse, le 9 novembre, André Soleau a accordé un entretien vidéo au Club pour présenter son dernier roman "Quand la machine s’éveillera", dans lequel il s’interroge sur la place qu’occupera l’être humain au sein d’une société régie par l’intelligence artificielle.

Au cours de cet entretien, André Soleau revient sur la genèse de son livre et la raison pour laquelle il a choisi l’année 2034 en particulier. Il explique ses craintes par rapport à l’homme de demain en lien avec l’Intelligence artificielle (IA) et en quoi ce lien peut générer des inégalités. Enfin, il détaille son parallèle entre l’IA et la religion. André Soleau tire une sonnette d’alarme concernant la maitrise et les conséquences de toutes ces évolutions.

Voici le résumé du roman « Quand la machine s’éveillera » :

« Quelle place occupera l’être humain au sein d’une société régie par l’intelligence artificielle ? André Soleau aborde cette question angoissante et en soulève d’autres, plus actuelles. Entre la désertification des campagnes, l’urbanisation à outrance, l’omniprésence des nouvelles technologies et les manipulations génétiques, les rapports sociaux s’annoncent chaotiques. Comment, en effet, faire cohabiter les réfractaires au progrès, les hommes augmentés et les humanoïdes ? Etienne Wattremez, le zombi d’Ecquedecques, cherche la réponse à Compostelle. Mais d’autres interrogations surgissent sur son chemin : l’avenir de la planète en prise avec le pillage des ressources, le saccage de l’environnement, la soumission à la machine, la perte des repères et la déliquescence des sens. »

M.P


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE