« Face Nord », pour prendre de la hauteur

Il s’agit donc d’escalader les terrils par la face nord. Comme on sait, la paroi la plus difficile se situe toujours au nord. On se prépare donc à en baver. Le terril, le charbon, la mine, pouah c’est sale, c’est triste, ça sent la sueur et la crasse. On est prêt, on a chaussé les godillots et posé le casque sur la tête. En route !

En réalité, rien que la photo de couverture du livre sème le doute sur cette nouvelle randonnée dans le Noooooord. Voilà des couleurs qui pètent ! Du coup, on feuillette un peu avant de démarrer la lecture, et bing ! Des couleurs partout ! Plein de gens partout ! Plein de sourires, plein de fierté dans les regards, plein de vie ! L’escalade s’annonce très sympa, dites donc. On dirait que ce pays minier a autre chose à nous montrer, en réalité, que ses terrils. Voyons voir.

Deux chefs de cordée ouvrent le chemin. L’un est un grand photographe (il mesure au moins 1m80 !), Charles Delcourt, originaire d’ici, promeneur invétéré, découvreur de paysages. Il a l’œil qui vous montre la réalité des choses, des gens, comme si vous les voyiez pour la première fois. Il a plein d’idées, une grande babelle et le contact facile : ses portraits sont un régal. L’autre chef de cordée est un grand écrivain, Andreï Kourkov, né en Russie, vivant à Kiev, il a vécu le communisme dans son jus et il débarque ici, découvrant stupéfait les restes, les traces, les souvenirs des dinosaures et de leurs sociétés bien organisées dont il ne voit plus que les lambeaux.
Grimper sur la face nord, et prendre de la hauteur. Peut-être parce que « vu d’en haut c’est plus beau ». Pourtant, aucune envolée lyrique dans « Face Nord », mais bien un regard différent. Pas spécialement de compassion. Pas d’admiration béate non plus. Juste un regard nouveau, sans aucun préjugé. Et au bout du chemin, on le sait, on le sent : cette randonnée nous a fait un bien fou. Nous voilà la tête tout aérée !

Allez, on prend le tire-fesse et on recommence.

Charles Delcourt et Andreï Kourkov, « Face Nord », éditions Light Motiv.


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE



Le Club de la presse Hauts-de-France recherche pour une période de trois à quatre mois un.e stagiaire en communication


MISSION COMMUNICATION
Rédaction de communiqué et dossier de presse et contenu du site Internet
Création et mise à jour des supports de communication ( Annuaire du Club de la presse ...)
Participation à l’organisation des conférences de presse et autres rencontres à l’initiative du Club de la presse
Relations presse relations publiques
Communication sur les réseaux sociaux
Participation à l’organisation des événements de l’association ( concours, expositions etc)