Gilles Jacquier, grand reporter à France 2, tué lors d’un reportage en Syrie (12 janvier 2012)

Gilles Jacquier, grand reporter à France 2, a été tué mercredi à Homs, haut-lieu de la contestation en Syrie. D’après un photographe de l’AFP présent, un obus de mortier serait tombé sur un groupe de journalistes sans que personne ne sache qui l’a tiré. Six Syriens ont aussi trouvé la mort dans cette explosion et d’autres journalistes, dont un belge, ont été blessés.

« Il était à Homs avec Christophe Kenck, JRI, avec des visas délivrés par les autorités syriennes  », a précisé Thierry Thuillier, directeur de l’information du groupe France Télévisions. « Ils n’étaient pas des clandestins ; j’espère qu’on saura vraiment ce qui s’est passé. Gilles était un des meilleurs de France 2, un homme hors norme ; on est tous sous le choc ; il va beaucoup, beaucoup nous manquer »

Gilles Jacquier était grand reporter depuis 1999. A ce titre, il a couvert la guerre en Irak, en Afghanistan, au Kosovo et en Israël, notamment pour l’émission Envoyé Spécial. En 2003, il a été récompensé par le prix Albert-Londres, avec Bertrand Coq, pour des reportages à Naplouse durant la seconde intifada et sur l’opération Rempart menée par l’armée israélienne en avril 2002. Durant ce tournage, blessé par une balle qui a pénétré par le coté de son gilet pare-balles, il avait été soigné par un médecin suisse à Naplouse.

Ancien champion de descente à ski, il avait débuté sa carrière de journaliste à Lille, pour France 3, en 1991, avant de passer à la rédaction nationale en 1994. « Il mettait dans son travail tout l’acharnement, tout le talent et toute la motivation d’un grand sportif. Il ne rentrait jamais sans les images. Jamais  », rappelle son collègue Bertrand Coq.

Interrogé récemment sur les risques du métier de grand reporter, Gilles Jacquier avait répondu : « Si l’on entend des coups de feu pas très loin, oui, il faut faire attention. D’autre fois, on l’oublie, on veut aller encore plus loin, voir une autre situation. C’est assez difficile de jongler avec la crainte. On ne part pas la fleur au fusil ...! »

Le Club de la presse Nord – Pas de Calais s’associe à la peine de sa famille et de ses amis et leur présente toutes ses condoléances.


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE



Le Club de la presse Hauts-de-France recherche pour la rentrée pour une période de deux mois un.e stagiaire en communication


MISSION COMMUNICATION
Rédaction de communiqué et dossier de presse
Création et mise à jour des supports de communication ( Annuaire du Club de la presse ...)
Participation à l’organisation des conférences de presse
Relations presse relations publiques
Communication sur les réseaux sociaux
Participation à l’organisation des événements et expositions