Indonésie : Les syndicats français de journalistes se félicitent de la libération de Valentine Bourrat et Thomas Dandois

Dans une déclaration commune, « les syndicats français (SNJ, SNJ-CGT), membres de la FIJ (600.000 adhérents), se félicitent de la prochaine libération des journalistes d’Arte Valentine Bourrat et Thomas Dandois, prisonniers des services d’immigration indonésiens depuis le 6 août accusés d’être entrés en Indonésie avec un visa de tourisme ».

Ils « dénoncent toutefois le fait que cette condamnation « ouvre la porte à la criminalisation des activités journalistiques » et « appuient la position de l’Alliance indépendante des journalistes indonésiens qui dénonce le fait que cette condamnation est la première de journalistes étrangers pour infraction de la législation à l’immigration. Ils risquaient cinq ans de détention ».

Pour le SNJ et le SNJ-CGT, «  au-delà de la question administrative des visas, les autorités indonésiennes veulent visiblement faire un exemple dans cette affaire pour interdire l’accès à la Papouasie » théâtre d’une guérilla.


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE