Journée mondiale sans tabac 2004 - 14 juin 2004

« Sans tabac, je m’éclate » est un festival d’activités physiques organisé dans la région Nord - Pas de Calais à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac. Si celle-ci a lieu officiellement le 31 mai, c’est le jeudi 3 juin que se déroulent courses et marches notamment à Lille, Valenciennes, Wingles et Arques.

Depuis huit ans l’association ECLAT (Espace de concertation et de liaison addictions tabagisme) organise une course pour la Journée mondiale sans tabac, en partenariat avec la CRAM Nord - Picardie, la direction régionale du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle et des entreprises comme la Française de Mécanique, Toyota ou Arc International.

Chaque participant à la manifestation « Sans tabac, je m’éclate » s’engage à verser la somme symbolique d’un € à l’association pour ses actions de préventions.

ECLAT

Créée en 1988, l’association développe une approche globale du tabagisme. Elle n’agit pas directement sur le terrain, mais met en cohérence les actions régionales et coordonne les acteur professionnels et bénévoles qui gardent la maîtrise de leurs projets.

Docteur Dominique Bonte, présidente d’ECLAT

Pour éviter ou faire reculer les premières consommations, prévenir l’usage nocif et inciter les fumeurs à arrêter en se faisant accompagner, l’association, grâce à un réseaux de partenaires propose de l’information, de la documentation et des supports pédagogiques pour agir, un soutien méthodologique des action, des aides pour arrêter de fumer ainsi que des formations pour augmenter le nombre et les compétences des acteurs de terrain de la région Nord - Pas de Calais.

« Vers une santé sans tabac dans le Nord - Pas de Calais : les entreprises et les établissements scolaires se mobilisent... » contribue à mettre en place des programmes de prévention du tabagisme dans les entreprises et les établissements scolaires de la région qui compte plus d’un million de salariés et environ 420 000 élèves scolarisés dans les collèges et les lycées. D’ici 2006, 10 % de nouveaux établissements scolaires et autant de nouvelles entreprises devraient développer des programmes de prévention du tabagisme dans une démarche globale de santé.

Cardiologie Nord - Pas de Calais

Pour sa part l’association de cardiologie Nord - Pas de Calais relaie la campagne « Jamais la première cigarette » initiée par la fédération française de cardiologie. Pour sa sixième édition, cette campagne, qui s’adresse aux jeunes de dix à quinze ans, comporte deux volets : un questionnaire d’enquête sur l’initiation au tabagisme et un concours de story-board. Le story-board gagnant devient un spot de prévention diffusé à la télévision et au cinéma ce mois-ci.

Professeur Alain Carré, président de l’association de cardiologie

Créée en 1975 à l’initiative des cardiologues de la région, l’association de cardiologie du Nord - Pas de Calais est l’une des vingt-sept associations régionales membres de la fédération française de cardiologie (créée en 1964).

Avec un délégué régional, deux délégués départementaux, vingt-trois « Club et santé », vingt-trois cardiologues parrains et un comité scientifique, elle compte cinq cents membres pour diffuser un message de prévention des risques cardio-vasculaires, renforcer l’aide au à la réadaptation des cardiaques, promouvoir la formation aux gestes qui sauvent et aider la recherche en cardiologie.

Le tabagisme

Dans le Nord - Pas de Calais, la mortalité pour les bronchites chroniques est supérieure à la moyenne nationale, avec un taux de mortalité plus important chez les hommes que chez les femmes.

Les pathologies liées au tabac, qui est le principal facteur de risque, représentent 10,4 % des décès pour les 35-44 ans, 18,8 % pour les 45-64 ans et 18,4 % pour les 65 ans et plus. 31,3 % des 12-25 ans déclarent fumer. La proportion de fumeurs augmente rapidement avec l’âge, elle passe de 8 % à 12-14 ans à 46,3 % à 18-19 ans.

Si le tabagisme est en régression en France, c’est cependant la première cause de mortalité évitable et il est considéré comme responsable de 60 000 décès par an, soit plus d’un décès sur 9.


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE



Le Club de la presse Hauts-de-France recherche pour la rentrée pour une période de deux mois un.e stagiaire en communication


MISSION COMMUNICATION
Rédaction de communiqué et dossier de presse
Création et mise à jour des supports de communication ( Annuaire du Club de la presse ...)
Participation à l’organisation des conférences de presse
Relations presse relations publiques
Communication sur les réseaux sociaux
Participation à l’organisation des événements et expositions