L’Algérie expulse le chef du bureau de l’AFP

, par communication@clubdelapressenpdc.fr

Aymeric Vincenot, chef du bureau de l’AFP à Alger depuis juin 2017, a été contraint de quitter le pays le 9 avril après que les autorités aient refusées de renouveler son accréditation.

Dans un communiqué Fabrice Fries, directeur de l’agence, a déclaré que « Cette décision prise sous la présidence de M. Bouteflika est inacceptable. Il n’est pas question pour nous, dans ces conditions, de nommer dans l’immédiat un nouveau directeur à Alger » tout en précisant que « En nous privant de chef de poste sur place, cette décision porte gravement atteinte à notre dispositif, qui vise à assurer une couverture exhaustive et rigoureuse des événements historiques qui se déroulent actuellement en Algérie. »
L’Algérie vit une période particulièrement agitée depuis le début des manifestations populaires en février, qui ont contraint le président Abdelaziz Bouteflika à démissionner le 2 avril. Le travail des journalistes y est régulièrement entravé,l’AFP rappelle que le journaliste tunisien Tarek Amara, envoyé spécial de l’agence Reuters, a été expulsé sans explication fin mars, alors qu’il couvrait les manifestations contre le régime, auparavant « une dizaine de journalistes algériens avaient été arrêtés et détenus durant plusieurs heures, après avoir participé à un rassemblement visant à dénoncer les pressions subies et les restrictions à la couverture du mouvement de contestation "imposées par (leur) hiérarchie" ».

voir l’article sur le site de l’AFP : https://www.afp.com/fr/infos/328/le-directeur-de-lafp-alger-expulse-par-les-autorites-algeriennes-afp-doc-1fi5o11


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE