LA VIE DES MEDIAS EN BREF - Archives janvier à mars 2007

 # Le SNJ dénonce les pratiques du maire d’Hautmont (30 mars 2007)

 # Le ton des communiqués monte à « La Voix du Nord » (23 mars 2007)

 # Le 2.000e numéro de « Croix du Nord » (23 mars 2007)

 # Nouvel actionnaire et rachats d’hebdomadaires à « La Voix du Nord » (6 février 2007)

 # De Calais, France Culture porte un regard franco-britannique sur la présidentielle (5 février 2007)

 # « La Voix du Nord » : projets d’accord adoptés en CE extraordinaire (2 février 2007)

 # Les journalistes de « La Voix du Nord » consultés sur le « journal du lundi » (31 janvier 2007)

 # Radio Campus prépare une Semaine de la chanson française (23 janvier 2007)

 # Le groupe lillois Da-Taz « habille » une émission de France Inter (22 janvier 2007)

 # France Bleu Nord aura bientôt son rédacteur en chef (18 janvier 2007)

 # Le cahier régional de « La Voix » repris dans le « Version Femina » de « Nord-Eclair » (12 janvier 2007)

 # Lille et la région à travers la presse étrangère (10 janvier 2007)

 # Ludovic Duhamel président des éditeurs nordistes (9 janvier 2007)

 # France Inter plante son arbre à palabres à Lille (5 janvier 2007)

Syndicats - 30 mars 2007
Le SNJ dénonce les pratiques du maire d’Hautmont

Dans un communiqué daté du 29 mars, la section régionale du SNJ (Syndicat national des journalistes) dénonce les pratiques du maire UMP d’Hautmont, Joël Wilmotte, envers la presse locale et plus particulièrement l’édition maubeugeoise de La Voix du Nord. Dans son journal municipal, Joël Wilmotte explique avoir fait réaliser par les employés communaux un comptage de sa présence dans les colonnes du journal, qu’il aurait fait valider par constat d’huissier. Selon lui, ce comptage, qu’il a envoyé au rédacteur en chef de La Voix du Nord, met en évidence une inégalité de traitement par rapport à ses adversaires politiques.
Le SNJ rappelle que le maire d’Hautmont n’en est pas à son coup d’essai : « Depuis 1989 [date de son élection à la mairie, NDLR], les journalistes du bassin de la Sambre travaillent avec difficulté dès qu’il s’agit de traiter des événements hautmontois ». « Joël Wilmotte n’a jamais aimé la presse, ni les journalistes. À chaque cérémonie des vœux, devant une salle comble, il attise la haine anti-journalistes », assure le communiqué, qui rappelle que « dans un précédent bulletin municipal, Joël Wilmotte a usé de la diffamation : "La ligne rédactionnelle de nos quotidiens et hebdomadaires dépend strictement des facturations des annonces légales" ». Ce qui lui aurait valu « en retour une mise en garde du rédacteur en chef de La Voix du Nord ». « Ce n’est pas le dernier dérapage du maire d’Hautmont, conclut le communiqué. Il y en aura d’autres, en période électorale ou non. Le SNJ continuera d’apporter son soutien aux journalistes sambriens ».

Presse quotidienne régionale - 23 mars 2007
Le ton des communiqués monte à « La Voix du Nord »

« Non à la guerre syndicale », titre l’intersyndicale des journalistes CGT-CFDT-FO-CFTC de La Voix du Nord pour son dernier communiqué. Celui-ci vient en réponse à celui de la section Voix du Nord du SNJ (Syndicat national des journalistes, majoritaire dans la rédaction), daté du 15 mars et titré : « Les ponts définitivement rompus avec certains personnages ». Le SNJ s’en prend à « un aggloméré prétendument qualifié d’intersyndicale », animé « d’une volonté de nuire et d’un ancrage dans l’obscurantisme », « un conglomérat de non-négociateurs, de négociateurs fantômes, de négociateurs sans parole », avec qui les « relations syndicales, même ponctuelles, […] n’existent dorénavant plus », « aussi longtemps que les quatre confédérations […] seront animées par des personnages aussi peu fiables ».
Ce communiqué vient lui-même après l’assignation en justice par l’intersyndicale de la direction de La Voix du Nord et de la section SNJ, signataires de deux accords sur le journal du 7e jour et sur le multimédia et internet (lire la brève). Ils prévoient notamment de conditionner la pérennisation des embauches pour le journal du 7e jour (lancement prévu en janvier 2009) aux ventes réalisées par ce dernier. Les représentants de l’intersyndicale expliquent notamment qu’ils n’ont pas été invités à la dernière réunion de négociation, le 29 janvier. Quant à l’assignation, elle « doit forcément être délivrée aux deux parties signataires des accords », assure le texte, « c’est une obligation de procédure ».
Cela fait maintenant plusieurs semaines que les communiqués se multiplient à La Voix du Nord sur ces sujets. Le 27 février, la direction avait ainsi qualifié les possibles actions en justice de « méthodes d’un temps aujourd’hui révolu ».

Presse hebdomadaire régionale - 23 mars 2007
Le 2.000e numéro de « Croix du Nord »

L’hebdomadaire Croix du Nord fête son 2.000e numéro. L’héritier du quotidien créé en 1889 (à l’origine simple supplément local de La Croix de Paris) est devenu hebdomadaire en octobre 1968. Il s’appelait alors La Croix Dimanche du Nord. Rebaptisé depuis, son édition publiée vendredi 23 mars comporte donc le numéro 2.000. A cette occasion, Croix du Nord retrace les grandes étapes de son histoire, en évoquant notamment le souvenir de Marie-George Delemasure. Nommée rédactrice en chef lors du lancement de l’hebdomadaire, celle-ci est décédée il y a juste un an. Pour ce numéro un peu à part, l’hebdomadaire a également ouvert ses colonnes aux commentaires, entre autres, de Daniel Deloit, directeur général de l’Ecole supérieure de journalisme (ESJ) de Lille, Michelle Demessine, sénatrice communiste du Nord, Philippe Perrault, secrétaire général de la CFDT Nord Pas-de-Calais, Martine Aubry, maire de Lille, Tokia Saïfi, députée européenne, Jules Clauwaert, éditorialiste de Nord Eclair et ancien rédacteur en chef, Alain Tapié, directeur du Palais des Beaux-Arts de Lille…
Dans sa propre édition du 23 mars, l’hebdomadaire communiste « Liberté Hebdo qui s’est toujours battu pour le pluralisme de la presse salue son confrère, qui y contribue, et lui souhaite une longue vie. »

Presse quotidienne régionale - 6 février 2007
Nouvel actionnaire et rachats d’hebdomadaires à « La Voix du Nord »

La Voix du Nord et Nord Eclair annoncent aujourd’hui dans leurs colonnes l’arrivée dans le capital du groupe Voix du Nord d’« un nouvel actionnaire », en la personne de « Melle Aude Jacques-Ruettard, petite-fille de Robert Hersant ». Celle-ci « devrait acquérir, dans les jours qui viennent, au travers de sa holding, AJR Participations SA, 20 % du capital ». Ainsi, « le capital serait donc désormais constitué des 20% d’AJR Participations SA, des 13% des actionnaires d’origine, le solde appartenant à Voix du Nord Investissement SA, elle-même détenue à 95% par Rossel et Cie SA et Rossel France SA. ».
Il s’agit en fait de la reprise des termes d’un communiqué publié la veille et signé par Jacques Hardoin, directeur général du groupe Voix du Nord, et par Michel Nozière, président du conseil d’administration. Les deux dirigeants y annoncent également que « le groupe est en passe d’acquérir deux hebdomadaires du Pas-de-Calais, Le Journal de Montreuil et Le Réveil de Berck ». On se souvient qu’il y a environ un an, La Voix du Nord avait manqué le rachat de L’Abeille de la Ternoise, finalement réalisé par son ancien PDG, Jean-Louis Prévost (lire la brève). Celui-ci avait été contraint de quitter La Voix du Nord, où il avait passé 38 ans, peu de temps après le rachat de la Socpresse par Serge Dassault.

Radio - 5 février 2007
De Calais, France Culture porte un regard franco-britannique sur la présidentielle

France Culture posera ses micros à Calais vendredi 9 février pour traiter des effets de la mondialisation avec un regard croisé sur l’Angleterre. Ce déplacement s’inscrit dans le cadre d’une couverture élargie de la campagne présidentielle, une première pour la station de Radio France. Au cours de la journée, plusieurs émisssions seront réalisées depuis Calais, en direct et en public. Ce sera le cas des « matins de France Culture », à 7 heures, « La fabrique de l’histoire », à 9 heures, « Tout arrive », à midi et « Du grain à moudre », à 17 heures.
Le 2 mars, France Culture parlera de l’environnement et de la société à Toulouse avec des invités espagnols. Le 30 mars, la station se déplacera à Strasbourg, pour parler de l’identité nationale, avec un regard croisé sur l’Allemagne.

Presse quotidienne régionale - 2 février 2007
« La Voix du Nord » : projets d’accord adoptés en CE extraordianire

Organisée sur deux jours par l’« intersyndicale des journalistes CGT, CFDT, CFTC et FO », la consultation, à bulletins secrets, de la rédaction de La Voix du Nord (lire la brève précédente) a rassemblé 123 votes. Le vote portait sur deux projets d’accord : « journal du lundi » et « internet et multimédia ». Pour le premier, le dépouillement effectué par l’intersyndicale a recensé cinq « oui » et 115 « non » (trois bulletins nuls). L’accord « internet » a recueilli 23 « oui » et 98 « non » (deux bulletins nuls).
Le comité d’entreprise extraordinaire de jeudi, qui devait notamment s’exprimer sur ces deux questions, a cependant adopté les deux projets d’accord, à l’unanimité des élus présents.

Presse quotidienne régionale - 31 janvier 2007
Les journalistes de « La Voix du Nord » consultés sur le « journal du lundi »

Les journalistes de La Voix du Nord sont invités aujourd’hui et demain à se prononcer à bulletins secrets sur les projets d’accord d’entreprise concernant le « journal du lundi » (lancement prévu en janvier 2009), et « internet et multimédia ». Le principe a été décidé mardi 30 janvier, à l’issue d’une assemblée provoquée par l’« intersyndicale des journalistes CGT, CFDT, CFTC et FO ». Ils étaient un peu plus d’une soixantaine (représentant en tout, avec les procurations, 108 journalistes, sur une rédaction de 270 personnes) et ont tenu à exprimer leur « inquiétude ». Annoncée le 19 septembre dernier, la création d’un « journal du lundi » (jour actuel de non parution) a entraîné des négociations, entamées début décembre, sur les moyens humains nécessaires. Partie sur l’embauche de 15 « équivalents temps plein » (30 journalistes à mi-temps) en CDD, la direction a monté la barre à 21 ETP. Mardi, il a été dit qu’un calcul effectué par les syndicats plaçait le nombre minimum à 26. La direction veut conditionner les titularisations (au bout de 18 mois) aux ventes de ce quotidien du 7e jour. Avec un objectif de départ de 118 000 exemplaires, les 21 ETP ne seraient pérennisés qu’avec 124 000 ventes un an plus tard. En dessous de 106 000, on reviendrait à 15 ETP.
La situation précaire des journalistes embauchés en janvier 2009 (certaines agences se verraient attribuer un demi-ETP) a été évoquée, ainsi que la généralisation du travail le dimanche. Quant au site internet de La Voix du Nord, les journalistes seront sollicités pour l’alimenter en « brèves et [en] quelques reportages en direct », pour tendre vers « une information en continu 7 jours sur 7 et la plus proche possible de l’instantanéité ». Dans l’état actuel, les journalistes n’auront pas de compensation pour ce travail supplémentaire.
Un comité d’entreprise extraordinaire est convoqué jeudi 1er février, pour recueillir l’avis des différents collèges. Une cassure semble se dessiner entre le Syndicat national des journalistes (SNJ, majoritaire à La Voix du Nord) et les autres syndicats de journalistes. Le SNJ n’appelait pas, en effet, à la réunion du 30 janvier. Après une négociation marathon de neuf heures achevée après minuit, jeudi 25 janvier, le SNJ-CGT et le SNJ avaient donné un accord oral à la direction. Après réflexion, l’intersyndicale évoquée plus haut a décidé de demander l’avis des premiers intéressés.

Radio - 23 janvier 2007
Radio Campus prépare une Semaine de la chanson française

Après la Fête à Campus, qui a réuni 1 500 personnes au début du mois à Méricourt, Radio Campus (Villeneuve d’Ascq) prépare actuellement, comme chaque année, sa Semaine de la chanson française. Celle-ci aura lieu du 15 au 21 avril. « Chaque animateur est invité à préparer une émission spéciale "Chanson française" lors de cette semaine, l’occasion de célébrer les artistes locaux et de souligner que Radio Campus Lille, depuis toujours, non seulement respecte les quotas imposés par le CSA mais qu’elle attache beaucoup d’importance à la défense de la culture et de la langue française », précise dans un communiqué René Lavergne, vice-président de la radio associative, née en 1969 sur le campus de Lille 1. La semaine s’achèvera par une soirée cabaret, samedi 21 avril, salle Marianne à Villeneuve d’Ascq.

Radio Campus : 106,6 MHz. Site internet : www.campuslille.com

Radio - 22 janvier 2007
Le groupe lillois Da-Taz « habille » une émission de France Inter

Les musiciens nordistes de Da-Taz ont les honneurs de l’émission « J’ai mes sources », sur France Inter, depuis septembre dernier. Le titre « Little Jerk » est utilisé pour l’habillage de l’émission consacrée aux coulisses des médias, présentée par Colombe Schneck, du lundi au vendredi de 10h30 à 11h. « Il n’y a pas d’accord particulier pour l’utilisation d’une musique, explique Vincent Cunat, le leader du groupe de musique électro. Dans le cas de France Inter, ils utilisent les musiques qu’ils souhaitent et le déclarent ensuite dans le versement global de droits de Radio France [maison mère de France Inter, NDLR] à la SACEM [société de gestion des droits d’auteur pour la musique, NDLR]. »

Radio - 18 janvier 2007
France Bleu Nord aura bientôt son rédacteur en chef

Depuis plus de six mois et la promotion de Jean-Michel Descroix comme directeur de France Bleu Belfort Montbéliard, France Bleu Nord n’avait plus de rédacteur en chef attitré. Ce sera fait à la fin du mois, avec l’arrivée de Jean-Marc Perez, qui avait été nommé rédacteur en chef de France Bleu Picardie il y a un an. Jean-Marc Perez a également été rédacteur en chef de France Bleu Pays Basque et rédacteur en chef adjoint de France Bleu Basse Normandie. Diplômé de l’Ecole supérieure de journalisme (ESJ) de Lille, il avait été recruté par Radio France en 1987.
Depuis le départ de Jean-Michel Descroix, plusieurs remplacements provisoires avaient été opérés. D’abord assurée par l’adjointe au rédacteur en chef, Pascale Thiébold, la fonction avait été confiée pour trois mois, fin septembre, à Emmanuel Champale, de France Bleu Drôme Ardèche (
lire la brève

).

Presse hebdomadaire - 12 janvier 2007
Le cahier régional de « La Voix » repris dans le « Version Femina » de « Nord-Eclair »

Depuis la semaine dernière, le supplément Version Femina distribué avec l’édition du samedi de Nord Eclair reprend le cahier central régional réalisé par La Voix du Nord. Dirigée par Marie-Laure Fréchet et Christian Brackers d’Hugo, l’équipe de rédaction de ce cahier régional comprend plusieurs journalistes pigistes. Chaque semaine, il contient des sujets sur les boutiques de mode et de décoration, ateliers d’artistes et d’artisans, spectacles, initiatives diverses…
Version Femina est distribué à travers toute la France comme supplément de 38 titres de presse régionale, ainsi que dans Le Journal du Dimanche. Ce magazine, dont le capital est partagé entre Lagardère et la Socpresse, est le résultat de la fusion de deux titres plus anciens : Femina Hebdo et Version Femme, qui étaient édités séparément par chacun des deux groupes. Il y a quelques années, La Voix du Nord du samedi était ainsi distribuée avec Femina Hebdo et Nord Eclair avec Version Femme.

Presse hebdomadaire - 10 janvier 2007
Lille et la région à travers la presse étrangère

Que pensent nos voisins de Lille et de la région ? Dans son numéro de jeudi 11 janvier, Courrier International publie une série d’articles issus de la presse étrangère. Les manifestations de Lille 3000 y occupent une place importante, bien sûr, mais l’événement sert aussi de prétexte à d’autres reportages. La Libre Belgique, par exemple, consacre un sujet aux bus lillois qui roulent au biogaz, un carburant issu du traitement des déchets organiques de la métropole. La Gazeta Wyborcza, un quotidien polonais, fait le point sur « la deuxième vie de Valenciennes ». Son journaliste, Konrad Niklewicz, explique le renouveau de la capitale du Hainaut français par « l’interventionnisme et la mise à contribution des grands entreprises », comme Toyota. Il revient aussi sur les millions affectés par l’Union européenne. « Que se passera-t-il quand la manne se tarira ? », interroge le journaliste polonais : « Le budget de l’UE est limité ». Mais le coup de projecteur jeté par les médias des pays voisins rejaillit surtout sur l’image de Lille. Mary Barber (Le Daily Mirror), y voit une « cité pittoresque et dynamique ». Le journal néerlandais NRC Handelsblad, lui, dresse un catalogue des hauts lieux lillois : « A chaque pas une découverte », affirme l’Office de tourisme lillois. « Cela n’a rien d’exagéré », écrivent Murk Salverda et Erna Staal, manifestement convaincus. Le journaliste indien de l’Hindustan Times trouve, lui, que « la ville prend des airs familiers ». « Moi qui voulais échapper aux lumières de New dehli, c’est raté », écrit Indrajit Hazra.
Ce jeudi, Bernard Kapp, rédacteur en chef de Courrier International, et Odile Conseil, rédactrice en chef ajointe, participent à une rencontre sur le sujet à Lille, au Forum FNAC à 17h30.

Edition - 9 janvier 2007
Ludovic Duhamel président des éditeurs nordistes

L’Association des Editeurs du Nord et du Pas-de-Calais vient d’élire un nouveau président. Philippe Gantiez, de Nord Patrimoine, président depuis trois ans, a cédé la place à Ludovic Duhamel, directeur des Editions Auréolines, éditeur d’art basé au Touquet. L’association est installée depuis quelques mois dans les locaux de la Condition Publique à Roubaix. Elle s’est notamment fixée pour objectif, lors de cette assemblée générale, de « faire mieux connaître l’édition régionale, à travers une présence accrue dans les salons du livre et événements culturels de la région, la mise en place d’un site Internet et la communication avec la presse et les institutions ».
L’association précise dans ce même communiqué que la région compte « une quarantaine de maisons d’édition, essentiellement de petites structures, qui produisent tous types d’ouvrages (littérature, guides pratiques, romans policiers, régionalisme, beaux livres, poésie, art, histoire, théâtre…) ».

Radio - 5 janvier 2007
France Inter plante son arbre à palabres à Lille

Le Théâtre du Nord, à Lille, accueille ce dimanche 7 janvier l’émission « Baobab », qui sera diffusée en direct sur France Inter. Les deux producteurs et animateurs de l’émission, le journaliste Stéphane Paoli et l’homme de théâtre Jean-Michel Ribes, reçoivent « l’entarteur » belge Noël Godin et le réalisateur Jean-Pierre Mocky. Ces deux heures de palabre tourneront autour de la phrase d’Adolphe Retté : « Ni dieu ni maître, seul mon bon plaisir ». Le concept de l’émission, lancée en 2006, consiste en la confrontation de « deux regards », celui du journaliste et de l’homme de théâtre « sur des sujet d’actualité qui nous intéressent tous », explique Stéphane Paoli. Elaborée après le référendum sur le Traité constitutionnel du 29 mai 2005, l’émission de radio a aussi pour but de « réconcilier les médias avec le pays », poursuit le journaliste. « Baobab n’a pas la prétention de répondre à toutes les questions. L’essentiel du travail, c’est ce que nous [les journalistes] faisons au quotidien. […] Le journalisme, c’est un métier. […] Notre rôle est d’apporter une valeur ajoutée, une expertise ».


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE



Le Club de la presse Hauts-de-France recherche pour une période de six mois un.e stagiaire en communication


MISSION COMMUNICATION
Rédaction de communiqué et dossier de presse et contenu du site Internet
Création et mise à jour des supports de communication ( Annuaire du Club de la presse ...)
Participation à l’organisation des conférences de presse et autres rencontres à l’initiative du Club de la presse
Relations presse relations publiques
Communication sur les réseaux sociaux
Participation à l’organisation des événements de l’association ( concours, expositions etc)