Le Nord-Pas-de-Calais vu par ses photographes - Exposition itinérante en France Le Club de la Presse Nord - Pas de Calais remercie chaleureusement les 24 photographes qui ont mis librement leurs oeuvres à sa disposition.

Le Nord - Pas de Calais s’invite chez vous

Souvenez-vous : c’était le 19 juillet 2006. Au plus fort de la canicule, la ville la plus chaude de France s’appelait… Dunkerque. La cité de Jean Bart, dans la partie la plus septentrionale du pays, affichait 38,1 degrés !

Cette considération météorologique serait sans doute anecdotique si les idées reçues n’étaient aussi tenaces. Ainsi, le Nord - Pas de Calais devrait absolument donner l’image d’une terre froide, grise et triste, celle d’un lieu d’exil pour cadres et fonctionnaires condamnés à expier une faute que seul un ciel de plomb pourrait pardonner. Certains agents publicitaires n’hésitent d’ailleurs pas à s’emparer de ces idées noires pour vanter leurs produits.

N’en déplaise aux amateurs d’un exotisme mélancolique, embrumé et désabusé, cette région a peu à voir avec les décors cinématographiques pour lesquels elle a souvent servi. Plus précisément, elle apparaît beaucoup plus diversifiée et riche en couleurs, pour le peu que l’on veuille bien la parcourir, du littoral à la Thiérache, des confins de la Normandie à ceux de l’Ardenne.

C’est ce que le Club de la presse Nord - Pas de Calais a voulu montrer à travers le regard de vingt-quatre photographes qui exercent leur métier dans la région. Sans prétendre à l’exhaustivité, l’exposition qui en résulte fait la part belle aux paysages naturels et aux sites reconquis sur l’industrie d’hier. Les plans larges, les panoramiques et les vues aériennes leur rendent un hommage mérité.

Nous ne pouvions nous arrêter à une collection de superbes cartes postales. Les sites touristiques sont variés. La terre de labeur l’est tout autant. Le tissu industriel le plus moderne coexiste avec des activités traditionnelles. Les rénovations urbaines des centres-villes n’ont évincé ni les places flamandes, ni l’habitat minier qui appartiennent au patrimoine régional.

Mais la chaleur qui émane de cette exposition est bien évidemment portée par les femmes et les hommes qui la font. De femmes et des hommes que l’on voit vivre, travailler, souffrir, lutter, se passionner et faire la fête. Comment ne pas céder à l’émotion devant les larmes des « veuves des victimes de l’amiante » ? Comment ne pas être saisi par cette manifestation, les pieds dans la neige, des derniers salariés de Metaleurop Nord, juste avant la vente à l’enchère des vestiges de leur usine ? Comment ne pas s’étonner devant la piste de ski de Loisinor, sur un ancien site minier ? Comment ne pas avoir envie de chanter avec les carnavaleux dunkerquois ou les accordéonistes des bistrots lillois ?

Durant un an, les habitants du Nord - Pas de Calais ont eux-mêmes redécouvert leur propre région avec ses multiples facettes. Nous sommes certains que ces quarante-trois photographies, présentées en grand format, sauront créer le même effet de surprise lorsque les visiteurs les contempleront dans l’ensemble des régions françaises qu’elles vont traverser en 2006 et en 2007. Des tranches de vie qui vous sont offertes par des journalistes et des artistes dont la générosité n’a d’égale que la passion pour ces Hauts de France qui s’invitent chez vous.

Philippe Allienne
Commissaire de l’exposition


Le Nord "en vrai"

Vu par ses photographes, le Nord pas de Calais se révèle une inépuisable source de découvertes ou de redécouvertes.

A travers leur objectif, en effet, la beauté de notre région, la vie de ses habitants prennent un relief particulier, parfois inattendu, souvent emprunt d’émotion.

Qu’elles pointent une anecdote, revisitent nos villes et nos paysages, ou portent témoignage, les photographies qui nous sont proposées ici nous invitent à un voyage au cœur même de ce monde sensible qu’est l’histoire des gens du Nord.

Et quand l’énergie d’une foule en fête devient celle de la légitime colère à Noyelles-Godault, quand le regard étonné d’un enfant à l’opéra de Lille croise celui, douloureux, de femmes à Dunkerque, le regard du Photographe devient celui de notre conscience.

Je souhaite que ces clichés, en parcourant la France aprés avoir sillonné le Nord, véhiculent largement l’image -loin des clichés justement - d’une région résolument tournée vers l’avenir, et qu’ils donnent envie aux spectateurs de découvrir le Nord "en vrai"

Bernard DEROSIER
Président du Conseil Général du Nord


Le relief de nos talents

Les clichés ont la vie dure. Dans le Nord-Pas-de-Calais, on connaît, plus qu’ailleurs, le sens de l’expression populaire.
Pourtant, notre région, formidable mosaïque d’entités géographiques et humaines, ne peut se résumer aux images simplistes trop souvent présentées. Où que vous alliez, du nord au sud, d’est en ouest, les paysages, les hommes, les terroirs, les savoir-faire et les patrimoines montrent à quel point notre terre est faite de diversités, de contrastes et de générosité.
Mais tous les clichés ne sont pas réducteurs ! Ceux de l’exposition photographique réalisée le Club de la Presse illustrent bien toute la richesse de nos contrées. Laissez-vous donc glisser dans la multitude des lieux, et happer par l’hétérogénéité des sujets et des situations.
Et quelle excellente idée que de présenter l’exposition à travers toute la France. De Paris à Bordeaux en passant par Montpellier ou Metz, qu’elle incite ceux qui la découvriront à s’aventurer au-delà des images d’Epinal et à découvrir la réalité de nos territoires et de nos populations.
Je salue donc cette nouvelle initiative du Club de la Presse qui, avec dynamisme et enthousiasme, manifeste une fois encore sa volonté de participer activement à la promotion de notre région, en mettant en relief ses innombrables talents.

Dominique DUPILET
Président du Conseil Général du Pas-de-Calais


Laissez vous conduire sur nos routes.

Quatre millions d’habitants vivent en Nord -Pas de Calais, la région la plus jeune de France. Ils naissent, grandissent, se forment, travaillent et s’épanouissent dans une mosaïque de paysages urbanisés ou bucoliques. Des territoires qui étonnent, surprennent, séduisent aussi les nouveaux venus et où s’enracine la fierté des gens d’ici.

Quand une « Ola » fait vibrer les tribunes du stade Bollaert, quand des milliers de personnes manifestent leur solidarité en marchant sous la neige avec les fondeurs de Metaleurop, quand la foule est emportée par la folie du chahut du carnaval de Dunkerque, alors on perçoit un peu de l’âme de cette région. Une terre d’accueil, de travail, de joies partagées où les femmes et les hommes tissent inlassablement un véritable lien social, si précieux de nos jours.

Le photographe anglais Don Mac Cullin a cette définition de la photo : « Les photographies sont de simples véhicules. Ce sont des taxis. On prend un taxi pour se faire conduire là où on veut aller ». Au fil de ces pages, de ces instantanés de la vie, laissez-vous donc conduire sur les routes de notre Région !

Daniel Percheron
Président du Conseil Régional Nord Pas de Calais


Justice pour le plat pays

« Pourquoi m’irais je m’enquérir des Tartares et de pays étranges et barbares quand à peine ais je connaissance du lieu de ma naissance » écrivait Ronsard.
Des photographes de notre région ont illustré les vers du prince des poètes. Le résultat de l’aventure, du périple, est percutant. Après avoir véhiculé les clichés souvent éculés, parfois justifiés, le Nord-Pas-de-Calais ne cesse de se donner à voir et à revoir. Enfin, voilà qu’on (re)découvre cette terre et ses cités qui au moyen âge connurent un essor et un rayonnement identiques à celles de l’Europe du Sud. Voilà qu’on rend justice à cette civilisation du plat pays, baignés par ses canaux où culminent terrils et beffrois.
Mais revisiter notre région c’est justement s’embarquer pour une ballade paradoxale. Tout paraît à la fois si près et si loin. Tout semble ici et ailleurs, conforme à nos visions du moment et déroutant l’instant suivant.
Parcourir le Nord-Pas-de-Calais, des forêts de l’Aisne jusqu’aux rivages du littoral de la mer du Nord, c’est croiser les mouettes criardes tournoyant au-dessus du crayeux cap Blanc Nez, et des flobards des pêcheurs d’Ambleteuse puis enfoncer ses pas dans l’agricole et argileuse Thiérache.

Entre ses deux frontières s’enchevêtrent toutes les nuances de nos territoires où les hommes façonnent leur avenir en refusant de faire table rase de leur passé. Nos fêtes, nos révoltes, nos chants de revendications, sont notre vie. Les briques des corons de Divion, le verre des tours d’Euralille bâtissent ensemble cette région tellement mosaïque.
Cette exposition qui sera notre ambassadrice à travers la France en rend parfaitement compte. Comme elle rend compte à merveille de notre sentiment de solidarité. Cette valeur dont tous les « gens du Nord » sont les héritiers ».

Pierre Mauroy
Président de Lille Métropole Communauté Urbaine


Christophe BLANQUART

Illuminations du Beffroi - 18 septembre 2004 à Béthune
Dans le cadre de Lille 2004, la Ville de Béthune a procédé à la « mise en lumières » du beffroi. Cette création de Krijn de Koning utilise des projections de lumières colorées et des LED fixées sur les pierres.
Photo : Christophe Blanquart.
RC Lens - Stade Rennais - 14 février 2004 au Stade Bollaert
L’attaquant du stade rennais, Tony Vairelles tente un tir acrobatique lors du match Lens / Rennes. Tony fut l’un des chouchous du public lensois lors de la saison 97/98 qui vit le RC Lens devenir champion de France.
Photo : Christophe Blanquart.
Manifestation des salariés de Metaleurop - 1er février 2003 - Noyelles-Godault.
Le 1er février 2003, dans une tempête de neige, plus de 5000 personnes défilent dans les rues de Noyelles-Godault pour protester contre la fermeture annoncée de l’usine Metaleurop et le licenciement de ses 830 salariés.
Photo : Christophe Blanquart.
Vente aux enchères - Usine Metaleurop - Les 22 et 23 octobre 2003, les liquidateurs de Metaleurop Nord ont mis aux enchères quelque 600 articles, des machines aux stocks de métaux.
Photo : Christophe Blanquart.

Carl CORDONNIER

Sangatte au petit matin - Deux réfugiés irakiens après une tentative de passer le tunnel sous la Manche.
Photo : Carl Cordonnier / Dailylife.

Eric DESAUNOIS

La plage de Wimereux
Photo : Eric Desaunois / Eric Desaunois Creation.
Cap Blanc Nez
Photo : Eric Desaunois / Eric Desaunois Creation.
La plage d’Audresselles
Photo : Eric Desaunois / Eric Desaunois Creation.

Samuel DHOTE

2004
Les Tulipes de Shangri-La, de Yayoi Kusama, ont été installées à Euralille à l’occasion de Flower Power, dans le cadre de Lille 2004.
(Photo : Samuel Dhote)
Cabines de plages à Berck-sur-Mer, le 10 juillet 2003
Photo : Samuel Dhote.

Emmanuel GOULLIART

« Vespérales » est un projet photographique qui vise à valoriser les villes et villages vus par leurs habitants. Ce projet, né en 2000, est une initiative d’Emmanuel Goulliart.
Photo : Photographies© Emmanuel Goulliart avec le concours des stagiaires de l’Atelier Préfo.
Lueurs Vespérales sur Tourcoing
Photo : Photographies© Emmanuel Goulliart avec le concours des habitants de Tourcoing.
Lueurs vespérales sur Boulogne-sur-Mer
Photo : Photographie© Emmanuel Goulliart.

Philippe FRUTIER

Drapeau sur cimetière - Notre région a été durement éprouvée par la première guerre mondiale. Les cimetières militaires et les mémoriaux jalonnent notre territoire, témoignage de la douleur et de la folie des hommes. Il s’agit ici du cimetière de Neuville-Saint Vaast.
Photo : Philippe Frutier / Altimage.
Loisinor - Juillet 2001 – Noeux-les-Mines.
Les anciens sites miniers, longtemps considérés comme autant de plaies dans notre paysage, représentent aujourd’hui un véritable atout pour l’environnement, la culture et l’économie de notre région. Recolonisés par une faune et une flore spécifique, les terrils sont des poumons verts ou il fait bon se promener. Sur le site Loisinor - Noeux-les-Mine, ils sont aménagés en espaces. On y fait du parapente ou du ski. A Lens, le Louvre va trouver sa place sur un ancien site minier (La fosse 9 et 9 bis).
Photo : Philippe Frutier / Altimage.
Corons à Divion - Juillet 2001 – Cité de la Briquetterie
L’identité de notre région ne peut pas se définir sans évoquer le bassin minier et son habitat tellement caractéristique. Une telle forme d’urbanisme participe fortement à forger une identité culturelle.
Photo : Philippe Frutier / Altimage.
Cap Gris Nez - Notre littoral, entre ses plages immenses, ses superbes baies et ses falaises blanches ou grises présente une variété extraordinaire. Les contours du Cap Gris Nez semblent avoir été découpés d’un trait noir. En fait, il s’agit d’algues qui soulignent ainsi ce superbe endroit qui abrite le C.R.O.S.S.* Gris Nez, chargé de la surveillance du trafic maritime de la Manche à la Mer du Nord.

* Centre Régional Opérationnel de Surveillance de Sauvetage
Photo : Philippe Frutier.

HELEM

Seconde manifestation des veuves des victimes de l’amiante - 12 janvier 2005
Dunkerque Les veuves de victimes de l’amiante, adhérentes de l’association régionale de défenses des victimes de l’amiante du Nord - Pas de Calais (ARDEVA), défilent avec les photos de leurs maris aux abords du palais de justice de Dunkerque.
Photo : Helem / Asa-Pictures.

Sébastien JARRY

Dans les centres de loisirs "plus qu’ailleurs", le métissage coule de source. (Photo : Sébastien Jarry)
Terril d’Auchel au printemps - Les montagnes noires du Nord – Pas de Calais ne se cachent plus.
Photo : Sébastien Jarry.
Reflets des façades de la Grand’Place d’Arras - Miroir, mon beau miroir… ne sont-elles pas les plus jolies, mes façades de style baroque flamand ?
Photo : Sébastien Jarry.

Dominique LAMPLA

Moulin à eau de Maroilles - Photo : Dominique Lampla.

Eric LE BRUN

Démonstration de tango dans la cour intérieure de la Vieille Bourse, au centre de Lille. A l’occasion du week-end Tango pendant Lille 2004.
Photo : Eric Le Brun.

Sylvain LEFEVRE

11 avril 2004 - Gruson.
Les supporters encouragent les coureurs du 102ème Paris-Roubaix, ici Aart Vierhouten, sur le secteur pavé du carrefour de l’arbre, à Gruson.
Photo : Sylvain Lefèvre / Asa-Pictures.
L’Usine Toyota... 23 septembre 2002 - Onnaing.
Ligne de montage des ouvrants en carrosserie de Yaris à l’usine Toyota implantée à Onnaing, près de Valenciennes.
Photo : Sylvain Lefèvre / Asa-Pictures.
30ème Enduro du Touquet - 6 février 2005
Le Touquet-Paris Plage.
Photo : Sylvain Lefèvre / Asa-Pictures.

Mikael LIBERT

8 janvier 2005 - Lille.
L’Opéra de Lille ouvre ses portes aux visiteurs dans le cadre de l’opération « Happy Day » spécial jeune public.
Photo : Mikaël Libert / Asa-Pictures.

Arnaud LOUBRY

Le chapiteau des baisers d’Emile Derré - Ce monument a été exposé au salon de la Société des Artistes Français en 1906 avec pour titre « Rêve pour une maison du Peuple ». Il était laissé à l’abandon depuis de longues années quand Bruno Gaudichon, conservateur de La Piscine, Musée d’Art et d’Industrie André Diligent de Roubaix, a eu l’idée de le faire restaurer et de l’implanter sur cette place. Les quatre faces du chapiteau représentent : La maternité (baiser d’une mère), l’amour (baiser d’amour), la consolation (baiser consolateur avec Louise Michel), la mort (baiser d’adieu avec Auguste Blanqui et Louise Michel). Une inscription a été gravée en haut du fût de la colonne, sur le collier à la naissance du chapiteau historié « Parlez mes douces images, Portez l’amour et la tendresse du cœur ».
Photo : Arnaud Loubry.

Victor MAHIEU

Parures dans le ciel - Les cerfs-volants de Berck-sur-Mer portés par le vent.
Photo : Victor Mahieu.

Luc MOLEUX

4 septembre 2004 - Lille.
Un bradeux se jette dans un tas de moules, symbole universel de la manifestation datant du Moyen Age et qui a rassemblé durant ces deux jours de 2004, plus de 2,5 millions de personnes dans la capitale des Flandres.
Photo : Luc Moleux / Asa-Pictures.

Pascal MORÈS

A Wissant, l’union fait la force - A Wissant, une des techniques traditionnelles de remontée d’un flobard… à la force des bras !
Photo : Pascal Morès.

Yves MORFOUACE

Carnaval de Dunkerque - Ambiance festive dans le cortège des carnavaleux au coeur du quartier de la citadelle.
Photo : Yves Morfouace / Light Motiv.

Delphine PINEAU

1er septembre 2005 - Lille.
Distribution de soupe lors de la 5ème louche d’or au festival international de la soupe de Wazemmes.
Photo : Delphine Pineau / Asa-Pictures.

Eric POLLET

Séchage à l’ancienne des fleurs de houblon - 9 septembre 2002 à Saint-Jans-Cappel - Nord
Ils n’étaient que 9 exploitants à cultiver le houblon en 2002, perpétuant cette culture emblématique de la région transfrontalière avec la Belgique. À 70 ans passés, ce cultivateur de Saint-Jans-Cappelle près de Bailleul perpétue la tradition familiale.
Photo : Eric Pollet.
Le Fort Vauban - 22 octobre 2004 - Ambleteuse - Nord.
Paisible station balnéaire du Boulonnais, Ambleuteuse fut un temps destinée à devenir une véritable place forte militaire. L’histoire arrêta le projet du Roi-Soleil et seuls, de nos jours, quelques touristes profitent des charmes de ce joli village de pêcheurs.
Photo : Eric Pollet.

Jean-Philippe ROUSSEILLE

La fonderie de La Française de Mécanique - 23 avril 2004 - Douvrin.
À la fonderie de la Française de Mécanique, un pont transporte une poche de métal en fusion.
Photo : Jean-Philippe Rousseille / Asa-Pictures.
La fonderie de La Française de Mécanique - 26 mai 2004 - Douvrin.
Un cariste du secteur fusion passe devant la poche d’un four à la fonderie de la française de mécanique.
Photo : Jean-Philippe Rousseille / Asa-Pictures.

Max ROSEREAU

Saison 2004 - 2005.
Philippe Brunel tire sa révérence après 5 années passées sur les terrains du LOSC… Bonne chance à lui.
Photo : Max Rosereau / La Voix du Nord.
2005 - Bailleul.
Après le passage du canon à confettis, Bailleul était devenue la ville blanche.
Photo : Max Rosereau / La Voix du Nord.

Gérard ROUY

Une soirée au Cheval Blanc, en marge du festival d’accordéon de Wazemmes (Lille) - 28 mai 2003
Fin de soirée détendue en plein cœur du quartier de Wazemmes, rue des Sarrazins, en présence de la chanteuse Anne Cuvelier et des accordéonistes Françoise Lebas et Denis Cacheux.
Photo : Gérard Rouy.
La place des Héros, vue du haut du beffroi - 2 avril 2002 à Arras
Vues du ciel, les façades alignées de style baroque flamand de la place des Héros d’Arras paraissent bien minces, tel un décor de cinéma.
photo : Gérard Rouy.

Michel SPINGLER

4 septembre 2004
Comme chaque année, la braderie de Lille s’installe partout dans la ville, comme ici, rue Faidherbe.
Photo : Michel Spingler / Asa-Pictures.

Pierre VOLOT

Bain du Nouvel an dans la mer du Nord - 1er janvier 2005 à Dunkerque
Comme chaque année, de nombreux Dunkerquois se sont donné rendez-vous sur la plage à midi, le 1er de l’an, pour le fameux « bain du nouvel an ».
Photo : Pierre Volot / Asa-Pictures.
liste des photographes page 1
liste des photographes page 2
liste des photographes page 3
liste des photographes page 4
« Ici on sait fabriquer de la terre ferme ! » disait Lamartine alors qu’il était Député des Flandres. Plus qu’ailleurs, les paysages de notre région ont été façonnés, construits par l’eau et parfois contre l’eau.

Que ce soit pour gagner des terres cultivables sur la mer, que ce soit dans les mines ou pour le développement industriel si caractéristique de notre région, l’eau a toujours joué un rôle stratégique.
Elle traverse les villes, elle relie les régions, elle permet le transport des matières premières et elle sert aussi à évacuer les eaux usées des villes et des industries.
Petites rivières, canaux à perte de vue, marais, mer et surtout invisible nappe souterraine qui représente notre précieuse ressource en eau. L’eau est partout présente.
Quelle que soit l’époque, elle accompagne toujours les projets des hommes et l’évolution de leur cadre de vie. Elle inspire également les traditions et rend nécessaire la solidarité.

C’est l’eau et le travail des hommes qui ont donné la vie et l’histoire aux grands moments, surpris par le regard des photographes.
Merci aux artistes de nous faire partager tant d’émotions et de si bien mettre en valeur notre région.

Alain Strébelle
Directeur de l’Agence de l’Eau Artois Picardie


Ma plus belle histoire d’amour :
c’est vous...

La Poste, entreprise de proximité au service de chacun, s’illustre au quotidien par son investissement.
Investissement des Hommes et des Femmes qui font la Poste d’aujourd’hui et préparent celle de demain.
Investissements financiers tant au courrier, qu’au colis ou encore dans le réseau avec la modernisation des bureaux de poste.
Investissement encore et toujours avec la création en janvier 2006 de la Banque Postale, dont l’une des valeurs est d’augmenter encore et toujours la proximité.
Proximité et solidarité, la Poste soutient le « Club de la Presse » et les photographes qui témoignent sur la région.

Depuis le début de l’opération « la Région Nord Pas de Calais vue par ses photographes » La Poste a voulu soutenir et par là marquer son intérêt pour les artistes qui immortalisent notre Région dans son dynamisme, ses atouts, ses hommes, ses souffrances.

La Poste

Reproduction des photographies de l’exposition interdite sans autorisation et mention du nom de l’auteur.


 

 
août 2020 :

Rien pour ce mois

juillet 2020 | septembre 2020


 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE