Le préfet rencontre les journalistes au Club de la presse Nord - Pas de Calais

Avant les élections, le préfet de région, Dominique Bur, se doit d’observer une période de réserve depuis le 23 mars. La veille, pour sa dernière intervention publique, il rencontrait les journalistes au Club de la Presse.

Dominique Bur, Préfet du département du Nord et préfet de la région Nord – Pas de Calais

Fidèle à sa vocation d’espace de débats et de rencontres, le Club de la presse Nord – Pas de Calais a invité Dominique Bur à une rencontre avec les journalistes du Nord-Pas de Calais jeudi 22 mars. Préfet du département du Nord et préfet de la région Nord – Pas de Calais, en fonction depuis avril 2011, ce dernier a répondu aux questions de la presse avant la traditionnelle période de réserve qui précède les élections présidentielle et législatives.

D’autres rendez-vous

Ce premier rendez-vous avait pour objectifs de balayer les sujets d’actualités, les dossiers en cours. Il en appellera d’autres, qui pourront être consacrés à des thèmes précis.

Premier dossier abordé, les transports avec en premier lieu l’engorgement de l’autoroute A1. Sur ce point Dominique Bur s’inscrit dans la lignée de ses prédécesseurs, refusant de voir la création de nouvelles entrées comme l’unique solution. Plusieurs pistes sont évoquées, la création d’un contournement sud-est et surtout le développement des transports en commun desservant les nouvelles zones d’activités créées dans le secteur de l’aéroport. Des choix impliquant Lille Métropole, le Conseil Régional et l’État doivent être faits. Pour le préfet la question ne se pose pas uniquement sur le financement mais bien sur la logique de développement des territoires qui doit allier développement des activités et des infrastructures de transport.

Corollaire incontournable des questions de mobilité, la qualité de l’air est également du ressort de la préfecture. Le Nord – Pas de Calais fait partie des régions les plus exposées aux particules fines. Pour améliorer la situation un Plan Protection Atmosphère devrait être mis en place à l’échelle de la région, et non plus limité aux métropoles. Ce plan proposerait des mesures dans plusieurs domaines : transport, chauffage, feux extérieurs... Un projet qui devrait se concrétiser en 2013. Et si on parle de solution d’avenir pour le transport, la question de la réalisation du canal Seine – Nord se pose évidemment.

Dominique Bur se déclare « convaincu » quant à la réalisation de ce grand chantier, démentant des rumeurs contraires. Il souligne qu’il ne faudra pas oublier de travailler la compétitivité des ports de la région pour qu’ils tirent profit de ces nouvelles connexions sans souffrir de la concurrence des grands ports belges et néerlandais.

Logements d’urgence et situation des Roms

Marc de Langie, Vice-Président du Club de la presse, a introduit le débat avec Dominique Bur, Préfet du Nord et Préfet de Région

Avec la fin de la trêve hivernale, le 15 mars, le logement est la deuxième thématique abordée par les journalistes. Pour le préfet « la période hivernale a été bien gérée », il rappelle que 10000 places d’hébergement pérennes sont disponibles et que 1000 supplémentaires sont mobilisables pendant l’hiver. Logements intermédiaires et utilisation des possibilités de préemption du préfet sur les HLM sont des solutions envisagées.

Interrogé sur les réponses envisagées face à l’installation de bidonvilles en plusieurs points de la métropole, Dominique Bur rappelle en premier lieu que les ouvertures de terrains d’accueil suivent le rythme prévu. En ce qui concerne les occupations illégales de terrain le préfet se doit d’appliquer la loi qui veut que les personnes originaires de Roumanie et Bulgarie peuvent rester trois mois sur le territoire, au delà elles doivent justifier d’un emploi. Dans le cas contraire elles se voient délivrer une Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF) avec proposition de reconduite dans le pays d’origine. Face à des populations mobiles, qu’on ne peut pas empêcher de circuler en Europe, les actions répressives ne font que déplacer le problème. Des projets d’insertions sont en cours dans la métropole lilloise, mais il ne concerne aujourd’hui que 70 personnes, avec l’objectif d’atteindre 200 à l’avenir. Ce programme représente un budget de 3 millions d’euros pour l’Etat (achat de bungalows, personnels de liaison, financement de l’association de gestion...).

Enseignement supérieur

Pour tenir la comparaison avec les universités étrangères, la France effectue un retour en arrière sur le morcellement de ses universités. Dans la région cela se traduira par une spécialisation des pôles décentralisés et un regroupement des universités lilloises pour mettre en commun recherche et financement. La démarche est engagée et Dominique Bur estime que l’on a « pas mal remonté la pente ».

L’ensemble des projets représente une enveloppe de 336 millions d’euros : 11 EQUIPEX (projets d’équipements d’excellence), un Institut de Recherche Technologique, une société de transfert technologique, un pôle de compétitivité MAUD (Matériaux et Applications pour une Utilisation Durable) et la création de l’IFMAS (Institut Français des Matériaux Agrosourcés)... Le préfet du Nord – Pas de Calais y voit un des aspect intéressant de son métier : « pousser des projets pour prévoir l’avenir ».

N.B.


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE



Le Club de la presse Hauts-de-France recherche pour la rentrée pour une période de deux mois un.e stagiaire en communication


MISSION COMMUNICATION
Rédaction de communiqué et dossier de presse
Création et mise à jour des supports de communication ( Annuaire du Club de la presse ...)
Participation à l’organisation des conférences de presse
Relations presse relations publiques
Communication sur les réseaux sociaux
Participation à l’organisation des événements et expositions