Le SNJ CGT appelle à un « mardi de l’urgence sociale dans les médias » le 2 avril

, par communication@clubdelapressenpdc.fr

Le Syndicat SNJ CGT a diffusé un communiqué appelant à manifester le 2 avril à 10h00 devant le ministère de la Culture à Paris pour un "Mardi de l’urgence sociale dans les médias". Selon le syndicat, l’« avenir des salariés des médias est préoccupant, mais aussi les moyens donnés aux rédactions pour faire leur travail, ainsi que le droit des citoyens à une information pluraliste, vérifiée et mise en perspective », basant sa déclaration sur les signaux de santé pessimistes envoyés par les médias français : redressement judiciaire de l’Humanité, cession du groupe de presse magazine Mondadori France à Reworld Media, plans de suppressions de postes à France Télévisions et à l’AFP, situations incertaines de l’agence Reuters, des groupes de presse Ebra, Ouest-France etc. Des menaces qui s’ajoutent à un nouveau cadre législatif encadrant le travail des rédactions (Loi Bloche, Loi « fausses nouvelles », loi « secret des affaires) qu’il juge inefficace, voire dangereux.

Les revendications du SNJ-CGT mettent en avant la mission d’information des journalistes, qui nécessitent selon lui des moyens et des salaires à la hauteur, la création d’une déclaration des devoirs et des droits des journalistes opposable aux propriétaires de médias, la défense de l’audiovisuel public et de l’AFP… L’intégralité du tract est à lire ici.


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE