Les eaux de baignade dans les Hauts-de-France, une tendance à l’amélioration

, par Faouzia

Jeudi dernier, l’Agence de l’Eau Artois et Picardie (AEAP) et l’Agence Régionale de la Santé ( ARS) Hauts-de-France ont dressé l’état des lieux annuel de la qualité des eaux de baignade dans les Hauts-de-France. Une carte réalisée suite à des analyses réalisées entre 2018 et 2022, dont près de 600 prélèvements en trois mois entre 15 juin et le 15 septembre 2021.

Cette année encore le résultat est positif, aucun des 42 sites contrôlés ne se trouve en insuffisance. Le classement 2022 présente 14 sites en excellente qualité, 20 en bonne qualité et 8 en qualité suffisante. Des résultats qui montrent que tous les sites contrôlés disposent d’une bonne qualité d’eau pour la baignade.

Fruit des efforts réalisés par les collectivités locales et les agences l’AEAP et l’ARS pour réduire la pollution, les sites de Zuydcoote, Bray-Dunes le perroquet et Leffrinckoucke ont désormais une excellente qualité d’eau. Elles estiment que la progression du site de Bray-Dunes est un véritable motif d’encouragement car en 2018 le site était encore en qualité “insuffisante”.
Rieulay, Fourmies et Avion de leur côté maintiennent leur classement de l’année dernière.

Des sites régressés dans le classement 2022

Certaines plages se sont rétrogradées de 1 à 2 rang, de qualité "excellente" ou’’ bonne" l’année dernière, elles se retrouvent à qualité “suffisante”. C’est le cas de Saint-Gabriel (Camiers), Hardelot, Le Portel, Boulogne, Audresselles, Audinghen, Escalles et Grand-Fort Philippe
Ces sites qui étaient classés dans la catégorie bonne qualité doivent principalement cette régression à la mauvaise météo de l’année 2021 selon l’Agence de l’Eau.

Le site de l’étang d’Isle à Saint Quentin n’a pas été classé cette année à cause d’importants travaux d’assainissement réalisés jusqu’en 2020 et des prélèvements insuffisants.

Le site du Crotoy quant à lui reste interdit à la baignade depuis 2018. Son emplacement géographique au fond de la Baie de Somme qui favorise l’arrivée massive de la pollution n’aide pas à l’amélioration de la qualité de l’eau. Toutefois les agences ne baissent pas les bras et ont espoir d’une prochaine ouverture.

L’ARS rappelle que ce classement est issu des 597 prélèvements réalisés entre juin et septembre 2021 par l’Agence Régionale de la Santé Hauts-de-France dans le but de prévenir des risques de présence de bactéries fécales et éviter l’exposition des nageurs à la pollution.

Le bilan présenté lors de cette conférence met également l’accent sur toute la stratégie informationnelle mise en place pour informer les populations en temps réel sur la qualité des eaux et les bonnes manières à adopter sur les sites.

L’objectif poursuivi par les deux agences est de maintenir de façon durable les eaux de baignades des Hauts-de-France dans les catégories “excellente” ou “bonne”. Les agences peuvent désormais compter sur l’implication active des collectivités territoriales dans l’atteinte de cet objectif.


 

 
août 2022 :

Rien pour ce mois

juillet 2022 | septembre 2022


 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE