Les Mardis de l’Info

Les poésies engagées et engageantes du Capitaine Alexandre

« Pour moi, écrire de la poésie, c’est prendre partie et avoir envie de participer à la marche du monde dans lequel on vit. » Marc Alexandre Oho Bambe, créateur de la compagnie « On a marché sur la lune », est un poète franco-camerounais installé à Lille depuis 20 ans. Invité des Mardis de l’Info, il n’a pas hésité à commenter la crise grecque. Pour lui, le peuple grec a lancé un message fort à l’Europe sur le droit des peuples à disposer d’eux-même. Un signal qui rappelle aussi la situation d’autres peuples, comme en Afrique.

Le Capitaine Alexandre, son nom pour la scène, rend aussi hommage à ces résistants qu’il appelle ses « professeurs d’espérance », René Char et Nelson Mandela. Il démarre son livre avec un texte dédié à Frantz Fanon, le Martiniquais devenu algérien et qui a combattu le colonialisme. Il nous parle de son combat actuel pour libérer la parole des jeunes, après les attentats de janvier. Et le livre pour lequel il vient de recevoir le prix Verlaine, « Le Chant des possibles », nous offre une flamboyante leçon d’humanité à travers ses poésies « engagées et engageantes » pour les droits de l’homme, les sans papiers, les exilés, la liberté, l’Afrique.

Cet enregistrement, réalisé le 5 juillet dans les locaux de « Liberté Hebdo », nous promet une belle et passionnante rencontre avec un homme « dissident de la vulgarité ambiante, campé sur le i d’une éthique inébranlable » et « amoureux de l’altérité ». Comme l’écrit si bien son éditrice de La cheminante, Sylvie Darreau. Laissez-vous emmener dans son voyage.


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE