Edito

Notre grande fierté

Lauréats ou non, les candidats à la douzième édition des Grands prix du Club de la Presse auront donné du grain à moudre au jury 2013. Qu’est-ce qu’un bon sujet ? Reportage, enquête, portrait, compte-rendu, qu’apportent les travaux des journalistes ?

De belles histoires et de moins belles, des révélations, une mise en perspective, une synthèse, des outils pour appréhender le monde ou le quartier…

Ce 8 octobre 2013, les débats du jury furent intenses, denses, vifs, jamais manichéens. Une remarque est souvent revenue. Pourquoi tel candidat, tenant une bonne histoire, ne l’a pas exploitée à fond ? Pourquoi cette belle attaque pour finalement terminer trop
brièvement ? A l’examen des dossiers, qui auront rarement fait l’unanimité, les discussions des membres du jury ont souvent porté sur le manque de temps, le format court. Ce que les membres du jury ont remarqué, les candidats (ou les non candidats) l’ont aussi exprimé au Club les mois précédents la sélection. Les confrères sollicités cette
année se sont faits prier. Pourquoi beaucoup n’ont pas fait acte de candidature ? « Je n’ai rien qui vaille le coup » ; « Je ne suis pas très fier de ce que j’ai fait » ; « Les formats sont contraignants » ; « On me demande de faire court ». Voilà quelques témoignages recueillis, notamment auprès des plus jeunes.

Comment, dans ce cadre, donner au lecteur/auditeur/téléspectateur ce « petit plus » qui lui donnera le sentiment d’obtenir plus d’info que ce que le bruit médiatique ressasse à chaque marée ?
Si cela demande encore une analyse plus fine, le cru 2013 semble, plus que les promotions précédentes, devoir être observé à la lumière des mutations qui touchent les entreprises de presse : formats courts, rationalisation du process de collecte et de diffusion de l’info.

Les lauréats, parfois avec l’appui de leur rédaction, parfois sans, ont réussi à s’en affranchir, pour notre plus grand plaisir. Leurs mots et leurs images montrent l’envie d’aller au-delà de l’info brute. Ce sont ces talents-là que le Club de la presse entend valoriser.

Outre les prix « jeunes », pour les professionnels de moins de trente ans, les Grands prix se sont ouverts à tous les professionnels exerçant en Nord-Pas de Calais, quel que soit leur âge ou leur média d’appartenance, dans les nouvelles catégories « reportage » et
« enquête ». C’est notre grande fierté. Bien décidé à maintenir ces prix, le Club réfléchit à d’autres moyens de soutenir le goût des confrères pour le terrain. Pourquoi pas une bourse ou un concours dont le prix permettra à un journaliste du Nord-Pas de Calais de
mener à bien un projet ? Vous voulez en être ? Rejoignez-nous !

Mathieu Hébert
Président
Club de la Presse Nord-Pas de Calais


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE



Le Club de la presse Hauts-de-France recherche pour une période de trois à quatre mois un.e stagiaire en communication


MISSION COMMUNICATION
Rédaction de communiqué et dossier de presse et contenu du site Internet
Création et mise à jour des supports de communication ( Annuaire du Club de la presse ...)
Participation à l’organisation des conférences de presse et autres rencontres à l’initiative du Club de la presse
Relations presse relations publiques
Communication sur les réseaux sociaux
Participation à l’organisation des événements de l’association ( concours, expositions etc)