Participez et soutenez les 48 heures de la pige !

Organisée par l’association Profession pigiste depuis 2011, les 48 heures de la pige proposent deux jours d’émulation collective, de rencontres et d’ateliers aux journalistes pigistes. Elles se tiennent cette année à Strasbourg les 2 et 3 juillet. Il est encore temps de s’inscrire pour y participer. Vous pouvez aussi soutenir la campagne de financement participatif lancée sur Ulule.

"Les journalistes auront un avenir s’ils réinventent leur métier", a dit Eric Scherer, directeur de la prospective à France Télévision, lors des 48H de la pige 2014. C’est l’un des objectifs visés par ces rencontres, organisées par l’association Profession pigiste, chaque année depuis 2011. Après Lille, Lyon, Aix-en-Provence et Vichy, les 48 heures de la pige se déroulent cette année à Strasbourg les 2 et 3 juillet, dans les locaux du Centre universitaire d’enseignement du journalisme (Cuej), avec l’Europe pour thématique. Des journalistes et des intervenants de tout le continent y participent. Autre nouveauté, l’événement s’ouvre à d’autres savoir-faire qui contribuent à la production de l’information (dessinateurs, développeurs web, graphistes, etc.). 

Au menu de ces deux jours :

Des ateliers de partage de compétences : le webdocumentaire avec Hanna Gieffers (Allemagne) / le BD-reportage avec Nicolas Wild (France) / le journalisme de données ou datajournalisme avec Tommaso Guadagni (Italie) / l’information long format avec Patrick Vallélian (Suisse) et d’autres encore.

Des workshops pour jeter les bases de collaborations journalistiques européennes. 

Des tables rondes :
- "Comment enquêter en Europe", avec la danoise Brigitte Alfter de Journalism fund et Drew Sullivan, basé en Bosnie, cofondateur de Organized Crime and Corruption Reporting project, un consortium de journalistes d’investigation en Europe de l’Est et Asie centrale. 
- "Statuts, financement, formation : quelles réalités pour les pigistes en Europe", avec Alberto Campi, photojournaliste suisse, vainqueur du Swiss Photo Award 2012, Romy Strassenburg, journaliste allemande installée à Paris qui collabore notamment avec Der Freitag et Der Tagesspiegel et Stefania Mizara, photojournaliste grecque, organisatrice de l’édition grecque Visa pour l’image.
- "Quelle information pour quelle démocratie ?" avec l’ukrainienne Alla Lazareva, rédactrice en chef de la Semaine ukrainienne et auteur du livre Gazprom, le nouvel empire, le bulgare Nikolay Staykov, ex-rédacteur en chef de l’hebdomadaire bulgare Kapital, coordonateur du site citoyen Noresharski.com, le tchèque Martin Maska, journaliste installé en Autriche, membre de la direction d’European Youth Press et le suisse Fabio Lo Verso, fondateur notamment du journal suisse La Cité.   

Retrouvez le détail du programme sur le site www.48h.pigiste.org
Profession Pigiste a besoin de votre soutien. Pour contribuer à la campagne de financement des 48 heures de la pige, c’est ici : http://fr.ulule.com/48h-freelancejournalism/


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE