Perquisition chez le secrétaire général du SNJ-CGT

, par communication@clubdelapressenpdc.fr

Les syndicats SNJ-CGT et SNJ ont dénoncé par voie de communiqué de presse la perquisition effectuée par la police au domicile d’Emmanuel Vire, journaliste à Géo (groupe Prisma Media), secrétaire général du SNJ-CGT.

Cette perquisition ferait partie d’une enquête concernant l’envoi de lettres anonymes avec menaces de mort à plusieurs salariés du groupe. Convoqués en août, Emmanuel Vire et d’autres salariés, avaient refusé, comme la loi le permet, de se soumettre au test ADN en affirmant qu’« il est totalement anormal que le délégué syndical CGT ainsi que plusieurs élus du personnel soient parmi les premiers convoqués comme si nous étions automatiquement suspects ». Depuis les prélèvements se seraient étendus à 300 salariés masculins.

Le SNJ-CGT, la CGT Spectacle et la Filpac-CGT dénoncent une atteinte à la liberté syndicale, alors que la CGT est, chez Prisma, l’organisation syndicale majoritaire et le fer de lance de la contestation sociale.


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE