Pour un écosystème positif dans la région Nord-Pas de Calais Picardie : la brasserie Heineken s’engage

Elus et décideurs économiques se sont retrouvés le 21 septembre à la brasserie Heineken de Mons-en-Baroeul pour discuter et échanger sur la contribution de l’entreprise dans le dynamisme régional ainsi que sur son rôle d’acteur dans l’écosystème économique de la région.

De gauche à droite : Pascal Sabrié (président de Heineken France) et Philippe Vasseur (président de la CCI Nord de France).

Certes, la présence de la brasserie dans la région depuis 40 ans et la récente remise du prix « mention argent » aux trophées de l’économie responsable à l’entreprise Heineken engageaient bien les échanges. Cette journée consacrée à la « vitalité du territoire » avait regroupé des acteurs pour partager des idées qui favorisent un écosystème responsable. En tant « qu’entreprise amie » du Club de la Presse, les adhérents avaient été conviés à cette journée d’échanges.

Il a été question de différentes recherches et processus qui ont conduit à économiser de l’eau, diminuer le poids des bouteilles en verre ou des canettes en métal ou encore de valoriser les déchets. Ainsi, l’objectif pour 2020 de réduction de la consommation d‘eau de 30 % a été atteint dès 2014 ! Autre exemple mis en exergue par Pascal Sabrié, président de Heineken France : « l’optimisation des déchets. « 100% des déchets de la brasserie sont recyclés ou revalorisés et la brasserie est équipée pour produire du biogaz à partir de ses eaux usées et à l’utiliser dans le processus de production. Le biogaz couvre en moyenne 6% des besoins en gaz de l’entreprise ».

Sur l’environnement, l’entreprise a fait également des progrès : l’augmentation des volumes produits dans le Nord (en 2014) a permis d’optimiser les flux auprès des clients de la grande distribution dans la région. Grâce à une production au plus près de la demande, les produits ont parcouru moins de kilomètres et leur transport a donc généré moins d’émissions de CO2 (-13,6% en un an).

Avec 3,5 millions d’Hl, l’usine de Mons-en-Baroeul produit la moitié des volumes de bière de Heineken France, avec 132 références. Un succès qui s’explique par la convivialité des « gens du Nord » mais aussi par un partenariat avec des entreprises locales. La filiale France Boissons Nord dessert pas moins de 3 500 points de vente CHR dans la région. Au total, l’entreprise emploie plus de 270 collaborateurs.

L’innovation passe aussi par des entreprises fournisseurs . Avec Ball Packaging située à Bierne « nous fournissons les canettes. Nous sommes à la recherche de nouveautés pour réduire le poids mais nous réfléchissons aussi à un nouveau système d’ouverture des canettes » explique Philippe Vanhelst, responsable commercial. De même, OI (Owens-Illinois) fournit depuis la verrerie de Wingles, les bouteilles en verre « dont le poids a été diminué de 10 gr… c’est peu, pourtant cela représente un poids énorme au regard de la production annuelle » ajoute son représentant, M. Robin.
Les échanges ont également porté sur la place de la brasserie et du marché de la bière dans la région, par Raymond Duyck, président du Syndicat des brasseurs du Nord.

Il y a un siècle, la région comptait 1 928 brasseries. Ce nombre est passé à 17 (1996) pour progresser jusqu’à 52 aujourd’hui. On assiste à une « renaissance » avec les micro-brasseries. Les maires de Mons-en-Baroeul (Rudy Elegeest ) et de Marcq-en-Baroeul (Bernard Gérard) ont démontré l’impact économique de l’entreprise sur leur commune. Quant à Brigitte Maurois, conseillère régionale du Nord, elle se réjouit du dynamisme de la filière à travers des manifestations telles que Terre des Brasseurs ou encore de la « route de la bière » qui devrait bientôt voir le jour. Pour conclure, Philippe Vasseur, (président de la CCI Nord de France) a évoqué la responsabilité de l’entreprise la modernité et les évolutions (image de la bière mais aussi son inscription par le Sénat au patrimoine gastronomique de la France au même titre que le vin) ainsi que la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) qui constitue une troisième révolution en vue d’un nouveau modèle économique de l’entreprise. Sur ce point, les efforts d’Heineken avec ses évolutions (eau, verre, aluminium, valorisation des déchets) sont un pas en avant.

Photos : Alain mayeux


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE