PQR – Rossel abandonne son projet de rapprochement avec le Groupe Hersant Media (27 juin 2012)

Après huit mois de négociations, le groupe Rossel abandonne son projet de rapprochement avec le Groupe Hersant Media, selon un communiqué du groupe belge diffusé ce 27 juin.

Rossel envisageait de réunir les titres du groupe La Voix (Le Voix du Nord, Nord éclair, Nord Littoral…) avec les titres du pôle Champagne Ardenne-Picardie (CAP) - L’Union, L’Aisne Nouvelle, L’Est éclair, etc – et du pôle PACA de GHM : Nice-Matin, Corse Matin, La Provence. Mais le groupe Rossel avait posé comme préalable au mariage un accord sur la restructuration du pôle CAP, qui prévoyait la suppression de 270 postes, puis 225 (sur 660). La Filpac CGT avait élaboré une contre-proposition à hauteur de 125 postes.

Lundi 25 juin, les différents comités d’entreprise (CE) des titres du pôle CAP avait émis leur opposition au projet ou, comme à l’Union (Reims), demandé un report du CE au 2 juillet. Précédemment, dans un referendum organisé par un collectif de salariés, une majorité s’était prononcée en faveur de la poursuite des négociations entre GHM et Rossel, sans pour autant valider les termes du plan. Le groupe belge justifie sa décision par « la position extrême » de la Filpac CGT.

Rossel, qui avait dû abandonner il y a quelques mois un projet de rapprochement avec Centre France (La Montagne…), reste « persuadé » que la « modernisation de la presse quotidienne régionale » en France ne pourra se faire que par la « concentration » de ses titres.

L’abandon du projet pourrait pousser au dépôt de bilan une partie des entreprises de GHM, selon le courrier adressé la semaine précédente par la direction du groupe aux salariés. Dans le Nord-Pas de Calais, cette décision aura aussi pour conséquence de modifier une partie du plan de rapprochement entre les rédactions de la Voix du Nord et Nord éclair : il était question de certaines mutations entre le Nord-Pas de Calais et la Champagne-Ardenne.


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE