Prix "La Jeunesse dessine son avenir" : Cinq jeunes lauréats et un coup de pouce

, par Faouzia

Avec son concours d’idée "La jeunesse dessine son avenir" destiné aux jeunes des Hauts-de-France âgés de 16 à 25 ans, le Club de la Presse Haut-de-France distingue les meilleures propositions concrètes pour mieux imaginer l’avenir des jeunes autour des thématiques des médias, de la solidarité, de la santé, de l’écologie et des territoires en Hauts-de-France.

Le Club de la presse Hauts-de-France et ses partenaires : les hebdomadaires Liberté Hebdo et Terres et Territoires, le Crédit Agricole Nord de France, le Groupe Hospitalier Seclin Carvin et le Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France, sont heureux de distinguer les idées de six jeunes des Hauts-de-France qui ont fait preuve de créativité et de pertinence à l’occasion de la première édition de son concours d’idées "La jeunesse dessine son avenir". Un prix "Coup de pouce" a également été attribué cette année.

Les débats du jury, constitué de professionnels des cinq thèmes récompensés étaient particulièrement animés et riches pour départager les lauréats au regard de la qualité des dossiers présentés. Ceux-ci ont notamment débattu sur la faisabilité, l’originalité, l’ancrage sur la région ou encore sur l’implication des jeunes.

Les idées primées cette année apportent toutes un éclairage original et pertinent autour des cinq thématiques proposées (médias, solidarité, santé, écologie et territoires).

Passerelle entre les jeunes et le monde du travail, le Club de la presse souhaite, à travers ce concours d’idées, accompagner les lauréats pour promouvoir leurs propositions d’avenir dans les médias et les conseiller dans leur réalisation avec le soutien de ses partenaires et des acteurs économiques, politiques et médiatiques de la région. Un livre blanc avec les meilleures idées pour rendre les projets plus réalisables sera également publié sur son site Internet.

La remise d’un chèque de 300 euros à chacun des six lauréats offert par le Club de la presse lors d’une cérémonie en mars 2021. Une opportunité pour les jeunes lauréats de présenter leurs idées, les défendre et convaincre les éventuels décisionnaires de les accompagner.

Les Prix "La Jeunesse dessine son avenir 2020" du Club de la presse Hauts-de-France sont attribués à :

Médias : Colin Sanséau, 20 ans, étudiant à l’IMT de Lille-Douai, dans le cadre de son projet "Do Mines Eau" a imaginé une histoire mettant en scène un enfant et un petit poisson destiné aux enfants des classes de CP et de CE1 ayant pour objectif de leur apporter les premières connaissances au sujet de la ressource en eau, avec une première partie abordant le cycle domestique de l’eau, une deuxième axée sur les premiers gestes à adopter chez soi pour limiter la surconsommation d’eau et une dernière composée d’activités pédagogiques ludiques (QCM, labyrinthe, coloriages…).

L’avis du jury  : "Un projet fiable déjà testé, validé et qualitatif dans la production qui permet d’engager la conversation avec les plus jeunes. Un support d’échanges qui valorise les idées et permet de mieux informer. Le projet est prêt, mais il a besoin d’un sponsor ou d’un partenariat avec l’Education nationale par exemple".

Solidarité : Lila Machefert, 16 ans, élève au lycée Eugène Thomas du Quesnoy, pour son projet “Apprendre tout en aidant”, qui consiste à rendre les trajets d’auto-écoles et de conduite accompagnée utiles en rendant service à des personnes malades ou âgées en leur apportant
des médicaments ou autres besoins. Un moyen également de penser à notre planète en diminuant les trajets, tout en créant du lien entre les jeunes et leurs aînés.

L’avis du jury : "Un projet original, solidaire, bien ciblé qui permet de créer du lien intergénérationnel, tout en incitant les jeunes au réflexe du covoiturage"

Santé : Baptiste Boulanger, 21 ans, étudiant à l’EFAP de Lille, pour son projet "Le sport et le développement personnel pour venir en aide aux jeunes en difficultés", qui consiste à créer une association qui interviendra régulièrement dans les foyers pour jeunes en difficulté avec pour objectif d’aider ceux-ci à retrouver le goût de l’effort physique et de booster leur confiance en eux en prenant conscience de leurs aptitudes personnelles à travers le sport, le développement personnel avec l’aide de coachs sportifs.

L’avis du jury : "Un projet intéressant et bien réfléchi. La cible des jeunes en foyer en difficulté n’est pas souvent touchée pour ce genre de démarche et qui met le sport à l’honneur dans le domaine de la santé".

Ecologie : Robin Deleplanque, 19 ans, en BTS Gestion et maîtrise de l’eau au Lycée Bio Tech’ de Douai, pour son projet d’hôtels à insectes sous forme d’œuvres d’art accompagné d’un conteur, qui consiste à attirer l’oeil pour changer l’image des hôtels à insectes
classiques et les faire connaître. Un conteur permettra d’accentuer cette pédagogie au sujet de l’importance et du rôle des insectes dans l’écosystème.

L’avis du jury  : "Un projet original, cohérent et concret qui croise l’écologie et la dimension artistique et qui permet de sensibiliser très très tôt le jeune public".

Territoire : Luana Erbuer, 19 ans, étudiante en licence de mathématiques à l’Université Polytechnique des Hauts-de-France de Valenciennes, pour son projet "Je deviens un exemple", qui consiste à effectuer des actions en faveur de l’environnement avec des étudiants de l’Université de Valenciennes (concours de posters en faveur de l’environnement, nettoyage du site universitaire et de berges, tri des déchets, réduction de la consommation de l’eau et de l’électricité...).

L’avis du jury : "Un projet complet, structuré et intéressant permettant de devenir un "ambassadeur", ce qui est une bonne démarche de
communication pour faire grandir le projet et le dupliquer sur d’autres territoires".

Prix "Coup de pouce" : Alexandre Ledoyen, 18 ans, étudiant à Sciences Po Lille, pour son projet "Convention Etudiante pour le Climat (CEC)", qui consiste à organiser une convention annuelle ayant pour but d’impliquer la jeunesse dans la défense de l’environnement et dans les actions de leurs territoires. Le but : former les participants aux questions environnementales ainsi qu’aux rouages des politiques. Durant cet événement, les participants seront formés aux méthodes de l’intelligence collective, ainsi qu’aux enjeux environnementaux par des experts invités. A l’issue de cette convention, des mesures concrètes seront présentées.

L’avis du jury : "Un projet bien réfléchi et déjà testé. Il permet de formaliser l’engagement des jeunes avec des experts. Un projet qui aurait besoin d’un coup de pouce médiatique".


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE