Remise du 1er Prix Tignous du dessin de presse politique francophone

, par Club de la presse hdf

Lancé en janvier 2017 par Chloé Verlhac et la Ville de Montreuil, en partenariat avec l’hebdomadaire Marianne, le premier prix Tignous du dessin de presse politique francophone a été remis ce vendredi 22 septembre au dessinateur Giemsi. Sylvain Priam (21 ans), un jeune artiste de Montreuil a reçu la 1ere bourse Tignous.

Selon le communiqué de la Ville de Montreuil, « Le Prix et la Bourse Tignous sont des symboles qui continuent de faire vivre l’esprit libre et impertinent de Tignous, et sa volonté de susciter des vocations chez les jeunes générations, de perpétuer l’esprit subversif de Charlie Hebdo déjà présent à Montreuil ».

Le dessinateur Tignous, assassiné dans l’attaque des locaux de Charlie Hebdo, était un Montreuillois fortement investi dans sa ville, notamment auprès de jeunes collégiens et lycéens qu’il avait croqués lors d’ateliers d’expression, pleins d’humour et de culture. Aux ados de Montreuil, il a su montrer la force d’un dessin qui réussit à exprimer, en peu de traits, ce qu’un texte peine parfois à énoncer. « C’est toute la puissance d’une seule image : nous choquer un peu, nous questionner, raconter le monde » a ajouté le Maire de Montreuil Patrice Bessac.

Au cours de la même soirée du vendredi 22 septembre, la Ville a rebaptisé son centre d’art contemporain situé au 116 rue de Paris, en Centre Tignous d’art contemporain.

Pour cette 1ère édition, 37 dessinateurs et dessinatrices ont déposé leur candidature au Prix Tignous du dessin de presse politique francophone et 3 jeunes Montreuillois à la Bourse Tignous.


 

 

 

La Vie du Club

A la découverte des rédactions de la région avec le Club de la presse


Comment comprendre le quotidien des journalistes et l’évolution des médias de la région ? Pour répondre à cette question, le Club de la presse Hauts-de-France a lancé depuis le début de l’année un cycle de visites des rédactions de la région réservé à ses adhérents. Une nouvelle proposition qui permet d’aller à la rencontre des journalistes dans leurs rédactions, là où se fait l’information. Ligne éditoriale, choix des sujets, organisation de la rédaction, projets et développement des titres, c’est l’occasion pour les adhérents d’un échange direct avec les professionnels des médias, et c’est avec le Club de la presse que ça se passe.


Le Club de la presse Hauts-de-France recherche pour la rentrée et pour deux mois deux stagiaires en communication à plein temps


MISSION COMMUNICATION
Participation à la rédaction d’article sur le site Internet
Création et mise à jour des supports de communication ( Annuaire du Club de la presse ...)
Participation à l’organisation des concours ( Grands Prix du Club de la presse )
Participation à l’organisation des événements (Médialab...)
Relations presse relations publiques
Communication sur les réseaux sociaux


Pourquoi adhérer au Club de la presse ?


Le Club de la presse a changé sa façon de gérer les renouvellements d’adhésions qui se feront désormais à date fixe au mois de juin. Donc, si votre dernier paiement date de 2015, il est temps de renouveler votre adhésion (dont le tarif n’a pas changé).

Pour le Club de la presse, chaque adhésion est importante pour mener à bien tous ses projets d’animation de la filière professionnelle et de sensibilisation aux médias grand public. Pour ses adhérents, le Club de la Presse a imaginé un service exclusif résumé en 12 raisons d’adhérer au Club. Pourquoi adhérer au Club de la presse Nord-Pas-de-Calais ?