Rencontre avec Antoine Barège, nouveau rédacteur en chef de France Bleu Nord

, par communication@clubdelapressenpdc.fr

Dans le cadre de ses Rencontres Médias, le Club de la presse Hauts-de-France a reçu le 14 octobre 2020 Antoine Barège, nouveau rédacteur en chef de France Bleu Nord. Celui-ci a présenté la ligne éditoriale de l’antenne locale nordiste, a exposé le mode de fonctionnement de la station et a détaillé ce qui a changé pour la radio dans le contexte sanitaire actuel.

Originaire de Montreuil, Antoine Barège, 43 ans, a fait ses débuts de journaliste sportif sur la radio privée Radio Canal Sambre. En 2002, il rejoint Radio France et parcourt le réseau France Bleu. En 2007, il intègre France Bleu Picardie, où il reste neuf ans, avant de rejoindre France Bleu Breizh Izel. Depuis 2017, Antoine Barège a été rédacteur en chef de France Bleu Lorraine, avant de prendre ses fonctions à Lille en juin 2020, où ce dernier a fait ses études universitaires.

A la tête d’une équipe de onze journalistes, le rédacteur en chef orchestre tout au long de la journée les différentes tranches d’information de France Bleu Nord, qui fête ses 40 ans d’existence et qui a fait parti des premières antennes de la radio locale de service public. « Nous réalisons 5/6 reportages quotidiens et nous recevons deux invités tous les jours », précise Antoine Barège. Récemment, France Bleu Nord a noué un partenariat avec France 3 Hauts-de-France, ce qui lui permet de voir sa matinale retransmise sur la chaîne de télévision. « Notre tranche matinale réunit aujourd’hui quelques 230 000 auditeurs et 70 000 téléspectateurs », ajoute le journaliste.

Des règles sanitaires strictes

Le contexte sanitaire a entraîné évidemment une réorganisation de ses équipes. « Nous ne sommes que quatre personnes dans le studio au maximum, nos journalistes utilisent une application téléphonique qui permet d’avoir quasiment un son radio et nous avons des protocoles d’hygiène très strictes », souligne Antoine Barège.

France Bleu Nord est également la locale qui a le plus progressé ces dernières années. « En plus de nos informations routières, qui font parti de nos marqueurs, nous avons beaucoup investi dans le sport et le numérique, ajoute le rédacteur en chef. Nos articles web sont beaucoup consultés, pas seulement via nos réseaux sociaux, mais également directement via Google ou notre site ».

Une ligne éditoriale populaire

La ligne éditoriale de France Bleu Nord se veut « populaire et accessible » : « On parle comme les gens. Nous sommes dans l’hyperproximité, mais nous ne sommes pas une radio de complément. Nous traitons toutes les informations nationales, mais ’vu de chez nous’ ».

Concernant ses choix éditoriaux, France Bleu Nord centralise les communiqués et les informations transmises dans un agenda commun. « On ne se ferme aucune piste, précise Antoine Barège. Parfois on ne peut pas aller à une conférence, mais on le garde pour plus tard ». La conférence de rédaction ayant lieu à 9h15, le rédacteur en chef conseille d’envoyer ses communiqués ou ses relances « avant 9h ou en fin de journée » : « On se décide la veille ou le matin même pour nos sujets. Ce n’est donc pas utile de nous demander une confirmation trois semaines à l’avance, précise-t-il. Avec les attachés de presse, je préfère qu’on soit franc au lieu de se faire ’balader’ en nous disant que c’est possible le matin et plus à 18h. J’apprécie particulièrement les appels pour des propositions de sujets ».

Un avenir qui passe par le web

Sur l’avenir de la radio, Antoine Barège se dit mitigé : « le média radio, c’est compliqué. Le matin, les gens allument de plus en plus les chaînes d’information en continue et moins la radio, estime le rédacteur en chef. Ceci dit, les rediffusions de nos journaux et émissions en podcast, nos articles sur le web et la télévision le matin nous aident beaucoup et il y aura toujours des gens qui nous écouterons sur leurs transistors. Par exemple, le site de France Bleu devance celui de France Inter ».

Enfin, concernant les projets à venir, la station locale aspire encore plus à développer le sport - Sylvain Charley, le célèbre journaliste du service des sports de RTL qui officiait avec Bixente Lizarazu en remplacement de l’emblématique commentateur sportif Christian Palka - et à nouer des partenariats : « Par exemple, Amazon retransmet désormais nos résumés de matchs sur son assistant personnel virtuel Amazon Alexa », souligne Antoine Barège.

M.P

Pour visionner l’intégralité de la rencontre, cliquez sur ce lien


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE



Le Club de la presse Hauts-de-France recherche pour une période de trois à quatre mois un.e stagiaire en communication


MISSION COMMUNICATION
Rédaction de communiqué et dossier de presse et contenu du site Internet
Création et mise à jour des supports de communication ( Annuaire du Club de la presse ...)
Participation à l’organisation des conférences de presse et autres rencontres à l’initiative du Club de la presse
Relations presse relations publiques
Communication sur les réseaux sociaux
Participation à l’organisation des événements de l’association ( concours, expositions etc)