Didier François et Edouard Elias, otages en Syrie depuis le 6 juin

« Tenez bon les gars, on est là ! »

Les portraits des deux journalistes français otages en Syrie ont été dévoilés à Lille lors d’un rassemblement de soutien vendredi 6 septembre.

Martine Aubry, Christophe Deloire, Serge July et Hervé Ghesquière dévoilent la banderole de soutien à Didier François et Edouard Elias.

Journalistes, élus et citoyens, ils étaient environ 70 à se presser devant l’entrée de l’Hôtel de ville de Lille, ce vendredi 6 septembre, pour assister au dévoilement d’une bâche montrant les portraits de Didier François et Édouard Elias, les deux journalistes français otages en Syrie, trois mois après le début de leur captivité entamée le 6 juin 2013.

Martine Aubry, maire de Lille, Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF), Serge July, co-président (avec Florence Aubenas) du comité de soutien, et Hervé Ghesquière, ancien otage en Afghanistan, se sont succédé au micro pour appeler à la libération des deux hommes, « emprisonnés parce que journalistes », a souligné Christophe Deloire.

« Il faut que la France crie contre l’inacceptable », a lancé Martine Aubry en début de cérémonie, saluant le travail des journalistes, « dont le métier est une œuvre de service public » et qui représentent la « démocratie avancée dans (le pays) ».

Christophe Deloire a remercié les « élus de la République, quel que soit leur bord politique » qui « savent défendre la liberté d’information et d’expression ». Comme à Lille, d’autres rassemblements de soutien se déroulaient le même jour à Paris, Bordeaux, Chamonix…

Comme Hervé Ghesquière, Christophe Deloire a insisté sur l’importance des mobilisations, dont l’écho «  finit un jour où l’autre par parvenir aux oreilles des détenus  ». « C’est ce qui nous fait tenir », approuve le journaliste de France Télévisions, qui a rejoint le conseil d’administration de RSF.

« Aux 100 journalistes et citoyens-journalistes tués pour avoir exercé leur métier et nous informer sur un conflit qui a déjà fait plus de 100.000 morts depuis mars 2011, s’ajoutent 14 journalistes étrangers et plus de 60 journalistes et citoyens-journalistes syriens détenus, arrêtés ou disparus », indique Reporters sans frontières, qui rappelle que la Syrie est devenue le pays le plus dangereux du monde pour les acteurs de l’information (176e sur 179 selon le classement mondial 2013 de l’organisation).

Outre la pétition en ligne, déjà signée par plus de 6500 personnes (http://otagesensyrie.org/), d’autres initiatives sont prévues, comme chaque 6 du mois. Ce sont ces mots d’Hervé Ghesquière qui ont conclu le rassemblement : « Tenez bon les gars, on est là ! »

A D et M H

l’intervention de Martine Aubry, maire de Lille, présidente de LMCU
Intervention de Christophe Deloire, directeur de RSF France et secrétaire général de RSF International
intervention de Serge July, co-président du comité de soutien à Didier François et Edouard Elias. Au second plan : Martine Aubry, maire de Lille Patrick Kanner, président du Conseil général du Nord Michelle Demessine, sénatrice du Nord Gilles Pargneaux, député européen Dalila Dendouga, adjointe au maire de Lille en charge des droits de l’Homme
Intervention de Hervé Ghesquière, grand reporter France Télévision, ex-otage en Afghanistan.


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE



Le Club de la presse Hauts-de-France recherche pour une période de trois à quatre mois un.e stagiaire en communication


MISSION COMMUNICATION
Rédaction de communiqué et dossier de presse et contenu du site Internet
Création et mise à jour des supports de communication ( Annuaire du Club de la presse ...)
Participation à l’organisation des conférences de presse et autres rencontres à l’initiative du Club de la presse
Relations presse relations publiques
Communication sur les réseaux sociaux
Participation à l’organisation des événements de l’association ( concours, expositions etc)