Un hors-série estival pour Sortir

, par communication@clubdelapressenpdc.fr

« Vous avez choisi de passer vos vacances cet été dans les Hauts-de-France ? Vous avez fait le bon choix car cette région, que vous pensez connaître, va vous étonner ». Les deux premières phrases de l’édito du rédacteur en chef, Jean-Claude Branquart, suffisent à résumer l’esprit du hors-série été 2018 du magazine gratuit Sortir. Partant du constat que notre région a un potentiel touristique méconnu, la rédaction a décidé d’y consacrer un numéro spécial.

Et la demande est grandissante : la région est en train de changer d’image, l’élection de Cassel « Village préféré des Français » en est le symbole le plus récent, et attire déjà les touristes français et étrangers. La demande intérieure est également forte, 50 % des habitants des Hauts-de-France ne partiront pas cet été où resteront en région pour des vacances ou des temps de repos fractionnés.

Intitulé « Un été en Hauts-de-France », ce numéro compte 32 pages et a été tiré à 90.000 exemplaires. Il propose de découvrir ou de redécouvrir les atouts touristiques de notre région. Diffusé dans les Offices de Tourisme, les sites touristiques et culturels, les campings de la région (700 points de distribution au total), il permettra aux visiteurs, mais aussi aux habitants de la région de trouver des idées de ballades, des adresses pour des visites, des restaurants, des hébergements… Le magazine en propose une sélection autour de quatre thématiques correspondant à autant de « profil » de touristes : Prendre le temps, Luxe en duo, Bougez vous !, Identités et Territoires. Sur un territoire qui va de Bray-Dunes à Château-Thierry et de Mers-les-Bains à Sars-Poteries, les points d’intérêts ne manquent pas : Nausicaá – centre national de la mer, Historial de la Grande Guerre de Péronne, Anneau de la mémoire à Notre-Dame de Lorette, Samara,.

Pour réaliser ce numéro, la rédaction de Sortir a travaillé en étroite collaboration avec les équipes du Comité Régional de Tourisme des Hauts-de-France. La connaissance du territoire leur a permis de partager des idées sortant des sentiers battus (découvrir le cheval picard Henson, observer les phoques en Baie de Somme...), que les journalistes ont utilisées pour compléter les itinéraires. Le service iconographie a notamment été mis à contribution pour illustrer les articles avec des photos qui montrent les variétés de couleurs, de paysages de notre région. Une belle vitrine pour les Hauts-de-France, qui entre en résonance avec le travail du CRT pour améliorer l’image de la région. Le mot-clé #HautEtFort vient d’ailleurs d’être lancé pour inviter les habitants à partager sur les réseaux sociaux leurs plus belles photos de la région.


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE