Une députée LREM veut conditionner les aides à la presse au respect de l’égalité entre femmes et hommes

, par communication@clubdelapressenpdc.fr

La députée Céline Calvez a remis son rapport d’étape sur les femmes dans les médias pendant la crise sanitaire. Elle souhaite que l’audiovisuel compte mieux et plus souvent les femmes et recommande pour la presse écrite de conditionner ses aides au respect de l’égalité entre femmes et hommes.

Missionnée pendant le confinement par Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes, pour faire des recommandations sur la place des femmes dans les médias, la députée LREM Céline Calvez a rendu son rapport. Cette dernière veut que l’audiovisuel compte mieux et plus souvent les femmes, et recommande pour la presse écrite de conditionner ses aides au respect de l’égalité entre femmes et hommes.

Ces recommandations s’appuient notamment sur deux enquêtes du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) et de l’Institut national de l’audiovisuel (INA) qui confirment pour l’un une très faible présence des femmes à la télévision, et pour l’autre une baisse de la présence des femmes expertes pendant la crise sanitaire.

Le texte reconnaît d’abord les difficultés qu’ont traversées les médias pendant le confinement, et souligne le « rôle d’exhausteur des inégalités entre les femmes et les hommes » de la crise sanitaire. Les femmes expertes, ou celles dotées d’une « autorité » supérieure, selon les catégorisations différentes du CSA et de l’INA, ont été très minoritaires pendant cette période : elles forment respectivement 20 % des personnes vues pendant les reportages, émissions, JT, et autres débats d’informations, contre 38 % sur l’année 2019, comme le démontre le CSA.

M.P


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE