Voix du Nord - Nord Eclair, le feuilleton se termine (mai 2000)

Le rapprochement se confirme entre les deux quotidiens régionaux La Voix du Nord et Nord Eclair. Des incertitudes subsistent cependant très largement à Nord Eclair quant au nombre d’éditions et à la mainmise du groupe Rossel.

Hersant ou pas ? Le loup est finalement sorti du bois et Yves de Chaisemartin s’affirme clairement comme le maître du jeu à la Voix du Nord. L’ouverture d’une clause de cession pour les journalistes du quotidien, mise en place pour une période de deux mois, devrait se terminer le 20 mai 2000. Cela semble indiquer que les choses devraient désormais aller assez vite.
Pour l’instant, seize lettres de démission ont été envoyées. De source syndicale, on estime qu’il y en aurait beaucoup plus. On parle d’une cinquantaine, mais ces décisions, qui ne sont pas toujours faciles à prendre, n’interviendraient qu’à la mi-mai. En revanche, aucun départ ne serait compensé au siège.

L’hypothèse Michel Schifres

Pour la première fois, la rédaction en chef a évoqué l’hypothèse d’une arrivée de journalistes de Nord Eclair. Il semble donc que cette fois, les conversations de rapprochement soient vraiment engagées entre les responsables des deux titres.
Enfin, signalons un bruit -mais ce n’est qu’un bruit- qui vient du Figaro. Michel Schifres, directeur délégué de la rédaction qui a annoncé dernièrement son départ, prendrait la direction de la rédaction de la Voix du Nord. Une hypothèse tout à fait conforme aux méthodes du groupe Hersant qui commence toujours, quand il prend le contrôle d’un journal, par mettre en place des hommes à lui.

Vers un projet d’entreprise

Le chantier est déjà engagé à Nord Eclair où Jean-Pierre Bozzo, le « restructurateur » de la Socpresse, s’est installé à demeure. Les deux directions se sont rencontrées le vendredi 28 avril, et l’on parle d’une ébauche de projet d’entreprise pour la mi-mai. Chacun semble désormais décidé à aller assez vite. Mais rien de précis pour l’instant n’a filtré sur les futures méthodes de travail. Un couplage publicitaire est évident, ainsi que des rapprochements administratifs et informatiques. Des suppressions d’éditions sont attendues, mais on pense généralement que Nord Eclair restera bien accroché à Roubaix, c’est évident, et à Lens.
Enfin, il faut savoir que beaucoup de journalistes de Nord Eclair pensaient, eux aussi, pouvoir bénéficier de la clause de cession. En effet, un accord liait la société des rédacteurs à la Socpresse. La nouvelle organisation pouvait le remettre en cause. D’une rencontre entre Jules Clauwaert et Yves de Chaisemartin, il ressort que cet accord sera parfaitement respecté. Il semble donc acquis que les rédactions des deux titres continueront d’avoir une vie complètement indépendante et, espèrerons le, de pouvoir jouer une concurrence pure et dure.
Dernière inquiétude des journalistes de Nord Eclair : auront-ils le même statut que les journalistes embarqués sur le vaisseau amiral ? Ils n’en sont pas si sûrs.


 

 
juillet 2021 :

juin 2021 | août 2021


 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE



Le Club de la presse Hauts-de-France recherche pour une période de six mois un.e stagiaire en communication


MISSION COMMUNICATION
Rédaction de communiqué et dossier de presse et contenu du site Internet
Création et mise à jour des supports de communication ( Annuaire du Club de la presse ...)
Participation à l’organisation des conférences de presse et autres rencontres à l’initiative du Club de la presse
Relations presse relations publiques
Communication sur les réseaux sociaux
Participation à l’organisation des événements de l’association ( concours, expositions etc)

COMPETENCES REQUISES.
Style dynamique - Esprit créatif
Réactivité
Aisance et qualité rédactionnelle
Aisance avec les techniques de conception-rédaction et montage vidéo

Date : début septembre 2021
Stage : conventionné
Durée : 4 à 6 mois

CV et lettre de motivation à adresser à
Faouzia Allienne