Le Clemi, c’est plus que la Semaine de la presse à l’école (juin 2007)

Partenaire du Club de la presse depuis près de deux ans, le Clemi de Lille (Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information) est venu se présenter aux Lundis du Club, le 4 juin. Christian Duquesnoy, le délégué académique, a ainsi pu rappeler qu’entre formation, sensibilisation, mise sur pied d’événements, l’action du Clemi est assez vaste.

Christian Duquesnoy, délégué académique pour le Clemi de Lille.
Photo : Gérard Rouy

Quand Christian Duquesnoy, ancien professeur d’Allemand, a été nommé délégué académique pour le Clemi de Lille (Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information), sa lettre de mission tenait en une phrase. « Vous allez essayer de le ressusciter », lui aurait-on demandé. Cette structure, dépendant de l’Education nationale et chargée d’établir un lien entre enseignants et élèves d’un côté, monde des médias de l’autre, était en effet en sommeil dans la région depuis quelque temps. Christian Duquesnoy a beaucoup – sinon tout – appris sur le tas. Car le Clemi, que l’on identifie souvent de l’extérieur à la seule opération de la Semaine de la presse à l’école, a une action beaucoup plus vaste (1).

« Cela devient intéressant quand on dépasse les clichés »

Il a ainsi, auprès des enseignants, un rôle de formation sur les thématiques liées aux médias. Il édite également des outils utilisables en classe, comme ce DVD consacré aux journaux télévisés. L’idée étant de comparer la forme du JT, ainsi que le traitement des mêmes informations sur sept chaînes différentes, de France, de Belgique et du Canada. Le Clemi gère par ailleurs un centre de documentation (à Paris) ouvert aux journalistes. On pourrait encore citer le colloque auquel il prend part avec l’Unesco, sur « L’éducation aux médias », les 20, 21 et 22 juin prochains, à Paris (2). Pour Christian Duquesnoy, il est toujours intéressant de dépasser le cadre national pour réfléchir à ces questions. « La crise de la presse écrite est un constat qui ne se fait pas partout », commente-t-il (3). « Pour faire de l’analyse des médias, cela devient intéressant quand on dépasse les clichés. »

Des opérations ponctuelles sont également organisées, comme le « Programme fax », qui permet à des établissements scolaires ou à des associations de créer un journal éphémère, diffusé par fax ou sur internet. A côté de cela, des actions en continu existent, comme le concours Arte, qui s’adresse aux lycéens. Il consiste à réaliser un reportage à partir d’images de rush fournies. Le Clemi travaille aussi avec la Fondation Varenne (4). Cette dernière organise différents concours, dont le plus connu est réservé aux jeunes journalistes de la presse quotidienne régionale et départementale. La Fondation a également mis sur pied un concours dédié aux journaux d’écoles. Cette année, sur un peu plus de mille candidats, 32 relevaient de l’académie de Lille. Un établissement de la région, le lycée du Sacré-Cœur à Tourcoing, a d’ailleurs été primé, pour son journal No Comment.

Les « Coquillettes » de « No Comment »

La rédaction de No Comment a, entre autres, inventé les « Coquillettes », pour mettre à l’honneur toutes ces petites bourdes que peuvent prononcer les enseignants pendant leurs cours. « Cela en est arrivé à un point que les professeurs ne sont pas contents quand ils ne sont pas cités », sourit Christian Duquesnoy.
Le Clemi a d’ailleurs pour mission d’être le dépôt officiel, en association avec la Bibliothèque Nationale de France, des journaux scolaires. « C’est la mémoire des journaux scolaires », commente le délégué académique. « Je demande aux établissements de me les envoyer. Cela donne lieu à des études universitaires, des revues de presse… » Il y a trois ans, Christian Duquesnoy avait référencé une trentaine de titres, contre environ 150 aujourd’hui.

Dans la métropole lilloise, le Clemi travaille aussi avec l’Ademn (Association pour le développement de l’emploi par les métiers nouveaux). Plus connue pour gérer le réseau des « médiateurs » dans les transports en commun de la métropole, cette association a également parmi ses salariés des « correspondants éducatifs » dans une vingtaine de collèges et lycées (5). Ces derniers travaillent notamment avec les élèves sur la réalisation de journaux scolaires. Ce partenariat donne aussi lieu à une journée annuelle, baptisée Initiative Presse (en collaboration notamment avec l’Ecole supérieure de journalisme de Lille et La Voix du Nord). Des abonnements à une dizaine de quotidiens et périodiques sont également financés (par la Fondation de La Mondiale) dans quelques établissements ; des Clubs Presse ont été créés (6)

Il y a près de deux ans, c’est avec le Club de la presse du Nord-Pas de Calais qu’un autre partenariat s’est mis en place (lire l’article). Christian Duquesnoy entendait beaucoup d’enseignants se plaindre des difficultés à faire venir des journalistes pour témoigner sur leur métier. Une sorte de « bourse » d’intervenants, parmi les journalistes membres du Club de la presse, a ainsi été mise en place. Parallèlement, huit forums rencontres se sont tenus dans des établissements de la région, l’année dernière. L’année précédente, un forum thématique et trois forums rencontres avaient eu lieu. « Souvent, les enseignants sont hyper motivés, ils ont préparé les enfants, qui ont des batteries de questions », confie Marie-Christine Debieuvre, qui a pris en charge cette opération en tant qu’élue du conseil d’administration du Club de la presse. Des élèves sont également venus au Club, pour une discussion autour de la photo de presse. Sans compter les rencontres qui, à la suite de ces initiatives, se sont organisées directement entre journalistes membres du Club et enseignants et qui peuvent ainsi « échapper » à la comptabilité du Clemi.

Ludovic FINEZ

(1) Site du Clemi : www.clemi.org

(2) Plus d’informations sur le site du ministère des Affaires étrangères et européennes.

(3) Selon une dépêche AFP du 4 juin 2007, le rapport de l’Association mondiale des journaux, publié le même jour, explique que « le nombre d’exemplaires [de journaux] vendus en 2006 s’est accru de 2,3%, en augmentation sur les cinq continents à l’exception de la région nord-américaine ». « Sur cinq ans, la diffusion est en hausse de 9,48% », poursuit l’AFP.

(4) Site de la fondation Varenne : www.famv.com.

(5) Site de l’Ademn : www.ademn.org.

(6) Le Clemi ne s’intéresse pas qu’à la presse écrite, qui rebute parfois les élèves en difficulté. « Je mets énormément l’accent sur la radio, confie Christian Duquesnoy, un média sur lequel il est facile de travailler. C’est le média qui implique le plus les jeunes. Il permet de travailler l’oral et, par cet intermédiaire, l’écrit. »


 

 
juillet 2021 :

juin 2021 | août 2021


 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE



Le Club de la presse Hauts-de-France recherche pour une période de six mois un.e stagiaire en communication


MISSION COMMUNICATION
Rédaction de communiqué et dossier de presse et contenu du site Internet
Création et mise à jour des supports de communication ( Annuaire du Club de la presse ...)
Participation à l’organisation des conférences de presse et autres rencontres à l’initiative du Club de la presse
Relations presse relations publiques
Communication sur les réseaux sociaux
Participation à l’organisation des événements de l’association ( concours, expositions etc)

COMPETENCES REQUISES.
Style dynamique - Esprit créatif
Réactivité
Aisance et qualité rédactionnelle
Aisance avec les techniques de conception-rédaction et montage vidéo

Date : début septembre 2021
Stage : conventionné
Durée : 4 à 6 mois

CV et lettre de motivation à adresser à
Faouzia Allienne