Rapport moral AG 2005

Comme viennent de l’exprimer notre trésorier, dans son rapport financier, et notre expert-comptable dans la présentation des comptes, l’exercice 2004 s’est distingué par un foisonnement d’initiatives et d’actions.

L’équipe du conseil d’administration, que je remercie au passage pour son investissement tout au long de cette année et des années précédentes, avait à cœur de conforter nos ateliers de réflexion sur la profession. Le Club est en passe aujourd’hui, de devenir un véritable lieu de débat où l’on parle de nos professions mais aussi de l’actualité. L’ouverture de nos réunions à un public plus large que le cercle de nos adhérents nous a donné de réelles chances d’y parvenir.

Le club devient un véritable lieu de débats
Les ateliers réflexion, en 2004, nous ont permis de réfléchir sur des thèmes aussi différents que la liberté de parole dans l’espace public, le « maljournalisme », autour du livre « Bévues de presse » de Jean-Paul Tailleur, le reportage de guerre, la presse gratuite. Nous avons aussi, dans le domaine de l’actualité, contribué à apporter des éclairages particuliers sur la liberté d’expression au Maroc, l’élection présidentielle algérienne, les élections américaines, la crise en Côte d’Ivoire.

Ces thèmes ne sont pas exhaustifs. Mais je voulais simplement attirer l’attention sur le fait que nous avons rarement choisi la facilité. C’est tout le sens de la vocation « lieu de débat » que j’évoquais à l’instant et que nous avons voulu insuffler au club. L’équipe constituée autour de Matthieu Hébert a parfaitement négocié le virage et les thèmes qui ont été traités cette année (en 2005) sont là pour le prouver. Il y a donc lieu, ici, à un réel motif de satisfaction.

Cette satisfaction devant les objectifs atteints, trouve un motif particulier dans le succès du colloque organisé le 4 juin avec « Réseau-ESJ ». Là encore, le thème -« proximité-précarité, le journalisme et ses évolutions »- annonçait un véritable défi que nous avons su relever. Je mettrais juste un bémol : les actes, pour la rédaction desquels nous avions pourtant pris toutes les dispositions nécessaires, n’ont à ce jour pas été édités. C’est partie remise à, je veux le croire, la rentrée de septembre.

En tout cas, cette action globale de réflexion sur la presse et sur l’actualité nous a permis de gagner des points en terme de crédibilité. Lorsque, par exemple, nous nous montrons capables d’aider des journalistes régionaux à préparer un reportage en Algérie et à trouver des contacts locaux, je pense que nous sommes pleinement dans notre vocation.

Création d’un forum emploi
Autre axe fondamental de notre action : le Club emploi. Cette activité, créée il y a plusieurs années et dont l’originalité consiste à rapprocher les journalistes des organismes comme les Assedic,

le fisc, et l’Urssaf, a trouvé un nouveau développement en 2004. Dès le début de la mandature précédente, j’avais demandé à Christian Garitte de monter un forum de l’emploi pour la rentrée. Je ne sais pas si le terme « forum de l’emploi » est approprié : il s’agissait en tout cas de réunir, sur une journée, les différents interlocuteurs que je viens de citer, plus les représentants syndicaux, la commission de la carte, un conseiller juridique, etc. Durant cette journée, qui s’est déroulée le 8 novembre, les journalistes pouvaient rencontrer l’interlocuteur ou les interlocuteurs pouvant répondre à leurs problèmes et questions spécifiques et ce, en toute confidentialité. Ce forum -appelons-le comme cela- a formidablement bien fonctionné et la seconde édition est d’ores et déjà programmée.

Là encore, le club a marqué des points en terme de crédibilité et d’utilité. Le club emploi, dans sa formule plus classique, se poursuit évidemment.

250 manifestations au club
Pour le reste, toutes activités confondues, le club a reçu de nombreuses personnalités qui ont apporté leur part à nos actions et à notre notoriété. Je citerais, entre autres nombreux exemples, les journalistes Michel Warschawski, Benoît Clair, Jean-Paul Tailleur, Jean-Paul Visse, Francis Laloupo, Loïc Hervouet, Thierry Falise, Patrick Le Hyaric, Jean-Pierre Perrin, Daniel Junqua . Nous avons aussi reçu Fatiha Benchicou, l’épouse du journaliste algérien Mohamed Benchicou, l’écrivain et universitaire Nourredine Saadi, Catherine Monet, Mgr Defois, le consul honoraire de Côte d’Ivoire Bernard Fontaine, etc.

En 2004, le club a généré et organisé une cinquantaine de manifestations qui lui sont propres. Soit une moyenne de cinq par mois avec des pointes de 8 ou 7 comme en mars ou en en décembre. Il a accueilli environ 200 conférences de presse payantes. Au total, nous avons géré quelque chose comme 250 rendez-vous dans l’année.

Parmi nos autres activités, le Noël du Club a amorcé un nouveau virage, avec le choix d’une association, l’Association d’action éducative, qui nourrit un ambitieux projet : la construction d’une maison pour personnes sans abri à Dunkerque. Ce projet est connu sous le nom « Le Gréement ». Pour la première fois, nous avons eu des retombées conséquentes dans la presse avec, notamment, un article reportage dans Libération, sur « le Gréement », et un passage d’un responsable de cette association à F3 région. Telle est bien la vocation du Noël du Club : remettre les bénéfices de la soirée à l’association choisie et permettre à celle-ci de susciter l’intérêt des médias pour la qualité de ses actions.

Hausse de notre notoriété
La notoriété du club de la presse a beaucoup gagné avec de nombreuses citations dans la presse régionale et nationale. Cela montre sans doute la qualité de nos initiatives. Cela avait commencé avec notre exposition sur la Palestine et des papiers dans « Libération », « Le Monde » et « Marianne ».
En 2004, notre mobilisation pour Chesnot et Malbrunot a évidemment contribué à faire beaucoup parler du club (même si ce n’était pas le but), mais d’une façon générale, la presse régionale relaie maintenant nos actions de façon régulière.
Les grands prix du Club, les prix Chicon-Houblon, le cycle de formation mis en place, et qui a décollé sur les chapeaux de roue, la qualité de notre annuaire, les expositions que nous accueillons, comme celle du peintre Robert Renard en 2004, des outils comme le site internet, la qualité de la Lettre du Club, nous confortent de plus en plus.

Près de 500 membres
Nous étions, au 31 décembre 2004, 491 adhérents qui se répartissent de la façon suivante :
- Journalistes 171
- Membres associés 12
- Communicants : 177
- Membres partenaires 13
- Entreprises membres 72
- Collectivités locales 18 plus 4 ( CG59 CG 62 CR 59/62 et LMCU )
- Entreprises amies : 24

Les chiffres sont relativement stables par rapport à ceux de 2003 (487 membres dont 180 journalistes, 13 associés, 187 Communicants, 67 Entreprises membres, 21 Entreprises amies dont 3 Entreprises partenaires, 19 collectivités locales).
Derrière cette stabilité, il faut voir au moins un renouvellement des départs (pour raisons professionnelles la plupart du temps) et, par conséquent, l’arrivée continue de nouveaux membres. En dépit, ou en raison, des difficultés liées à nos professions, le club de la presse continue à susciter de l’intérêt. Il faut toutefois noter la confirmation de deux tendances que j’avais déjà signalées par le passé : le nombre d’adhérents communicants est quasiment égal à celui des journalistes et associés (177 pour 183). Si l’on additionne les collèges communicants et partenaires, les adhérents sont devenus supérieurs en nombre à ceux des collèges journalistes et associés.

Les collèges associés et partenaires ont été créés par les statuts modifiés en juin 2003 dont l’application, à ce titre, est progressive. Le collège associé correspond aux journalistes qui ne possèdent pas la carte professionnelle pour diverses raisons et dont l’adhésion a fait l’objet d’un accord de la commission ad hoc. Les « partenaires » sont ceux que la commission d’adhésion considère proche des métiers de l’information et de la communication mais qui ne sont ni journalistes, ni communicants et n’ont pas vocation à le devenir.

Renforcement de l’équipe permanente
Comme il faut se donner les moyens de réussir, nous avons embauché avec la création d’un poste à mi-temps pour le site internet, un poste à mi-temps pour la communication (devenu plein temps début janvier 2005, conformément à nos objectifs). Il reste à peaufiner et à embaucher pour le centre de ressources qui a fait un pas supplémentaire cette année avec nos partenaires France Télécom et Nordnet.

J’ai finalement peu de regrets. Un seul, pour être précis : le club emploi communicant a raté son lancement. C’est partie remise avec Philippe Armand si, tout à l’heure, l’assemblée générale lui accorde sa confiance en ratifiant la cooptation décidée en mars dernier par le conseil d’administration sortant. Depuis qu’il est coopté, il s’est mis au travail et a déjà proposé au conseil d’administration un programme pour l’année 2005-2006. Ce nouveau lancement du club emploi est prévu pour la rentrée de septembre.

Il me reste, à vous remercier pour la confiance que vous nous avez témoignée pour cet exercice. Ce travail n’aurait pu être mené à bien sans le professionnalisme et l’efficacité de notre équipe permanente. C’est donc avec beaucoup de sincérité que, au nom du conseil d’administration, j’adresse mes plus vifs remerciements à Faouzia Allienne, Soizic Baron, Amandine Bollen, Yves Lagorce et Andrée Béghain. J’adresse aussi tous mes encouragements à Georges Chevalet, notre nouveau webmaster qui vient de rejoindre l’équipe en remplacement d’Yves Lagorce.

Philippe ALLIENNE
Président du Club de la Presse Nord-Pas-de-Calais

Rapport financier AG 2005



Le Bureau et les Délégations 2005-2006



Le Conseil d’Administration 2005-2006

Rapport d’orientation 2005-2006


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE



Le Club de la presse Hauts-de-France recherche pour une période de six mois un.e stagiaire en communication


MISSION COMMUNICATION
Rédaction de communiqué et dossier de presse et contenu du site Internet
Création et mise à jour des supports de communication ( Annuaire du Club de la presse ...)
Participation à l’organisation des conférences de presse et autres rencontres à l’initiative du Club de la presse
Relations presse relations publiques
Communication sur les réseaux sociaux
Participation à l’organisation des événements de l’association ( concours, expositions etc)

COMPETENCES REQUISES.
Style dynamique - Esprit créatif
Réactivité
Aisance et qualité rédactionnelle
Aisance avec les techniques de conception-rédaction et montage vidéo

Date : début avril 2021
Stage : conventionné

CV et lettre de motivation à adresser à
Faouzia Allienne