PHR – « Une seconde vie » pour « Liberté Hebdo » (22 juillet 2015)

Le tribunal de commerce de Lille métropole a validé mercredi 22 juillet 2015 la cession du titre Liberté Hebdo à la Société nouvelle Liberté éditions (SNLE), créée dans le but d’« offrir une seconde vie » à ce journal d’opinion, dont la société éditrice était en liquidation judiciaire.

La rédaction du journal dont le siège est à Hellemmes, près de Lille, est actuellement assurée par un directeur, un journaliste permanent et quatre pigistes réguliers, ainsi que par des contributions bénévoles et militantes. Le poste de maquettiste, lui, sera supprimé, la SNLE externalisant les tâches de PAO.

La SNLE, tout récemment constituée, est présidée par Fabien Roussel, principal actionnaire à titre personnel, par ailleurs secrétaire de la fédération du Nord du Parti communiste français (PCF), avec l’appui d’autres actionnaires individuels proches de Liberté et du PCF, dont André Ciccodicola, ancien rédacteur en chef de « l’Humanité Dimanche », et Paul K’ros, président de l’association des Amis et Lecteurs de Liberté Hebdo, qui est aussi l’un des collaborateurs bénévoles du titre, chargé de l’actualité des arts vivants. Un second tour de table sera constitué dès cet été pour augmenter le capital de l’entreprise.

« Bonne nouvelle », mais pas de « baguette magique »

« Cette bonne nouvelle ne signifie évidemment pas que toutes nos difficultés auraient disparu comme par un coup de baguette magique », expliquent Fabien Roussel et Paul K’ros. «  Nous manquons cruellement de moyens. Journal libre et indépendant des puissances d’argent, plus que jamais nous avons besoin et comptons sur votre soutien actif, moral et financier », écrivent-ils dans une lettre aux lecteurs, les invitant à devenir actionnaires de la SAS en souscrivant à des actions, pour un montant unitaire de 100 euros.

Lecteurs actionnaires

Avec « Croix du Nord », l’hebdomadaire chrétien, qui vient d’intégrer le groupe Publihebdos (Ouest-France), « Liberté Hebdo » est le seul journal d’opinion en Nord-Pas de Calais. L’hebdomadaire a vu le jour en 1992 après la liquidation du quotidien « Liberté », créé par les communistes du Nord en 1944, héritier de « l’Enchaîné », journal édité par la résistance communiste. Souffrant d’importantes difficultés financières depuis un an, Liberté Hebdo a licencié six journalistes permanents et pigistes au cours de plusieurs vagues, dont la dernière, en mars 2015, a vu le départ du rédacteur en chef et de deux autres journalistes. Pour la première fois de son histoire, la parution du titre sera suspendue plusieurs semaines de suite, entre le 24 juillet et le 28 août 2015.


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE



Le Club de la presse Hauts-de-France recherche pour la rentrée pour une période de deux mois un.e stagiaire en communication


MISSION COMMUNICATION
Rédaction de communiqué et dossier de presse
Création et mise à jour des supports de communication ( Annuaire du Club de la presse ...)
Participation à l’organisation des conférences de presse
Relations presse relations publiques
Communication sur les réseaux sociaux
Participation à l’organisation des événements et expositions