L’arrivée du DAB+ dans les Hauts-de-France 51 radios sont désormais disponibles en DAB+ dans les Hauts-de-France

, par Faouzia

Le DAB+ est un projet dont on parle depuis déjà une dizaine d’années. Il est apparu tout d’abord dans certains pays d’Europe comme la Norvège, le Royaume-Uni, le Danemark ainsi que la Suisse.
Il y a 4 ans, le lancement en Allemagne a donné au projet une exposition internationale. Cette extension continue donc en Europe : Grèce, en Pologne, en Autriche, en Ukraine, et aujourd’hui, en France !


Notre pays est en retard sur le projet, mais dès à présent, il rejoint officiellement la grande famille du DAB+. Trois villes seulement sont déjà couvertes Paris, Marseille et Nice. Le plan de déploiement cible les grandes villes ainsi que les autoroutes qui les relient avec une des avancées significatives prévues en 2018, 2019, 2020. Au terme de ces trois années, l’objectif est de couvrir 70 % de la population française. Aujourd’hui, c’est au tour des Lillois de découvrir la radio numérique.

Le DAB+ représente une grande opportunité d’innovation pour le média radio. Contrairement à la FM qui a atteint ses limites, la version numérique donnera accès à une plus grande variété de contenus et de services : plus de diversité grâce à un plus large choix de programmes locaux, régionaux ou nationaux, thématiques ou généralistes, plus simple à utiliser avec la recherche de stations par leur noms, possibilité d’identifier immédiatement le titre diffusé, un contenu plus attrayant et une qualité de son bien meilleure. Cela nécessite d’investir dans un nouveau récepteur.

Pour les radios, le passage au DAB+ impliquera des coûts supplémentaires. Cette hausse du prix de la diffusion pourrait être compensée par une baisse progressive proportionnelle à l’adoption de ce nouveau standard et par l’abandon, à long terme, de la FM.

Un modèle gratuit, accessible à tous et qui est anonyme, en complément de la FM.

Sixtine Wischik


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE