Le prix Albert-Londres 2020 décerné au journaliste du Monde Allan Kaval pour des articles sur la guerre en Syrie

, par ClubdelaPresseHDF

Le 82e prix de la presse écrite du prix Albert-Londres 2020 a été décerné au journaliste du Monde Allan Kaval, 31 ans, pour une série d’articles sur la guerre en Syrie, dont l’un intitulé "Dans le nord-est de la Syrie, la mort lente des prisonniers djihadistes", publié le 31 octobre 2019.

L’article "Dans le nord-est de la Syrie, la mort lente des prisonniers djihadistes" décrit un centre de détention géré par les forces kurdes, où croupissent les derniers irréductibles du « califat » de l’organisation Etat islamique situé à la lisière du Nord-Est syrien. « Un endroit noir comme le drapeau de Daech, qui a flotté sur les existences des prisonniers étiques, malades, blessés, que le journaliste avait rencontrés et dont personne ne veut : les ultimes combattants, de tous âges et de toutes nationalités, de l’organisation Etat islamique (EI) », décrit Le Monde.

Les trois reportages d’Allan Kaval récompensés sont :

"Dans le nord-est de la Syrie, la mort lente des prisonniers djihadistes"

"Erdogan ! Qu’est-ce qu’ils t’ont fait ces enfants ? » : à Kamechliyé, les Kurdes syriens dans l’angoisse"

"Syrie : à Tel Tamer, la peur de ceux qui vont au front ou qui le fuient"

Plus d’information sur ce lien du Monde.


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE