Facebook modifie son approche éditoriale avec les médias

, par communication@clubdelapressenpdc.fr

Facebook a décidé de se rapprocher des médias d’informations éditorialement et financièrement. Le réseau social craint une augmentation des contenus volontairement faux, et donc de se retrouver mis en accusation. Un portail spécifique qui rassemble les informations à propos du Covid-19 publiées par des sources et médias de confiance a été mis en ligne.

En France, Facebook joue dorénavant un rôle actif dans la sélection et la distribution d’informations à propos du Covid-19. Autrement dit un rôle éditorial, tout en refusant de se voir reconnaître le statut juridique d’éditeur. Le réseau social a donc décidé de se rapprocher des médias d’informations éditorialement et financièrement. La crise sanitaire fait en effet craindre à Facebook une augmentation des contenus volontairement faux, et donc de se retrouver à nouveau sur le banc des accusés.

Facebook a décidé de débloquer de nouvelles aides (dont une réorientation des moyens déjà engagés vers les médias des pays les plus touchés par le Covid-19) et un nouveau fonds pour les services de fact checking. Près de 900 000 dollars ont ainsi été répartis entre 21 projets sélectionnés par Facebook et l’International Fact-Checking Network, dont 40 000 dollars pour le journal gratuit 20 Minutes en France et son projet « Oh My Fake » (production de vidéos, podcasts, stories autour du Covid-19).

Un portail spécifique

Toujours dans ce sens, Facebook a publié un guide de bonnes pratiques destiné aux « partenaires médias » à l’occasion de la pandémie. Le réseau social a également mis en ligne un portail spécifique qui rassemble les informations à propos du Covid-19 « publiées par des sources et médias de confiance » et indique avoir recruté des « journalistes expérimentés ». Tous les jours, ceux-ci opèrent une sélection d’informations, laquelle est alors proposée aux utilisateurs du service.

Enfin, la plateforme entend à l’avenir éviter les débordements et restaurer la confiance envers ses utilisateurs et ses clients, les annonceurs. Pour ce faire, le réseau social prend deux directions : d’abord, une baisse de visibilité pour les médias via un changement algorithmique. Ensuite, la production de contenus d’informations spécifiquement pour le réseau social.

M.P


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE