Festirail 2009 : Pont-à-Marcq accueille les ferroviphiles à toute vapeur

La Salon International du Chemin de Fer et du Modélisme Ferroviaire, dont la douzième édition se déroulera les 31 janvier et 1er février prochains à Pont-à-Marcq, à une quinzaine de kilomètres au sud de Lille, est devenu un rendez-vous régional incontournable (2.000 à 3.000 visiteurs) pour les ferroviphiles avertis ou amateurs, amoureux des « petits trains » ou bénévoles engagés dans la préservation du patrimoine ferroviaire.

(Photos : Gérard Rouy)

Trois grandes catégories d’exposants participent en effet à cette manifestation organisée depuis 1998 par l’association France Autorails (1), en partenariat avec la ville d’accueil : les Chemins de fer touristiques et musées ferroviaires, le modélisme ferroviaire, les détaillants spécialisés dans les nouveautés et occasions de modèles réduits.

La vapeur en vedette

L’édition 2009 présentée ce 19 janvier au Club de la Presse Nord-Pas de Calais par Philippe Armand, président de France Autorails, verra notamment la présence de représentants d’associations engagées actuellement dans la restauration de locomotives à vapeur
L’association AAATV (Association des Amis et Anciens de la Traction Vapeur) de Saint-Pierre-des-Corps, près de Tours, viendra ainsi présenter son projet de restauration d’une loco vapeur 231 E 41 des années trente. Construite à Fives Lille pour le compte de la Compagnie des Chemins de Fer du Nord, celle-ci fut livrée en 1938 à… la SNCF, créée entre temps par le gouvernement du Front Populaire. Les Tourangeaux retrouveront à Pont-à-Marcq leurs collègues de l’AAATV de Villeneuve d’Ascq (2), située en gare d’Ascq, près du lieu de massacre d’avril 1944. Cette dernière, créée en 1987 par Paul Vandevoorde, cheminot rescapé du massacre, veille en particulier sur une 141 TC 51, toute une histoire que Guy Delannoy, trésorier de l’association et ses collègues se feront un plaisir d’évoquer et d’expliquer.
Ils rencontreront également les bénévoles de l’association AJECTA, installée à Longueville (Seine et Marne) (3), qui a entrepris le rachat à des amateurs britanniques et la « remise en état de présentation » d’une ancienne gloire du réseau Nord, une 230 D 116 construite en 1911.

Des Ch’tis bienvenus en Charente-Maritime

On pourra enfin découvrir le « Trains des Mouettes », ancien « train des huîtres » circulant entre Royan et la Tremblade à l’époque. Cette ligne touristique relancée à grands frais par le Conseil général de Charente Maritime relie désormais Saujon à la Tremblade. Exploitée un certains temps par le groupe Veolia, elle est désormais gérée par une association lilloise, Trains et Tractions. Des Ch’tis membres bénévoles fous de vapeur (et du patrimoine ferroviaire en général) se relaient pour restaurer et animer cette ligne une bonne partie de l’année. Roger Jouveneaux, membre du Chemin de Fer Touristique du Vermandois de St Quentin (4) et président de l’association a but éducatif l’Etoile du Nord, est intarissable sur la question et sur la 030 Schneider de 1891 la plus vieille loco dans son genre.
Les passionnés belges du Rail Rebecq Rognon viendront compléter le tableau de la vapeur avec leur « Petit train du Bonheur » qui circule au sud de Bruxelles (5)

Et encore…

Ce week-end des 31 janvier et 1er février, les « locaux » de l’étape, les Amis du PP (6), feront le point sur leur travail de mémoire consacré à la ligne Pont-à-Marcq/Pont-de-la-Deule et à l’accident ferroviaire qui coûté la vie à 24 personnes le 17 février 1948 à Thumeries, des ouvrières de l’usine Béghin pour la plupart.
L’agence de tourisme ferroviaire britannique Discovery Train, proposera les voyages en train qu’elle organise un peu partout dans le monde.
Une douzaine de réseaux de modélisme ferroviaire seront représentés à Pont-à-Marcq dont ceux d’Epernay (« géant » : 12 mx6mx9m), Boulogne-Billancourt (ancienne ligne de délestage de montagne en Maurienne), Ronchin (« échelle Z », la plus petite), Givenchy-en-Gohelle (avec la ligne de tramway Lens-Frévent), Monchecourt (avec séquences de tournage de Bienvenue chez les Ch’tis), Wasquehal, etc.

M.D.

(1) France Autorails : http://france.autorails.monsite.orange.fr

(2) Halle aux trains, 10, rue des martyrs, place de la Gare d’Ascq à Villeneuve d’Ascq : 03.20.91.10.76, 03.20.05.20.14, 03.20.80.44.26, 03.62.92.63.98

(3) www.ajecta.org

(4) cf. notre article de janvier 2008

(5)Rail Rebecq Rognon : http://rrr.foudurail.net

(6) Les Amis du PP : http://lesAmisduPP.com

Infos pratiques :
Festirail se déroule les samedi 31 janvier et dimanche 1er février 2009, de 10 h à 18 h à la Salle des Sports (rue de la Gare) de Pont-à-Marcq. Entrée 3,50 € par personne, gratuit pour les moins de 12 ans accompagnés d’un adulte. Une partie des recettes du du week-end sont reversés au Centre Communal d’Action Sociale de la commune.


 

 

 

La Vie du Club

A la découverte des rédactions de la région avec le Club de la presse


Comment comprendre le quotidien des journalistes et l’évolution des médias de la région ? Pour répondre à cette question, le Club de la presse Hauts-de-France a lancé depuis le début de l’année un cycle de visites des rédactions de la région réservé à ses adhérents. Une nouvelle proposition qui permet d’aller à la rencontre des journalistes dans leurs rédactions, là où se fait l’information. Ligne éditoriale, choix des sujets, organisation de la rédaction, projets et développement des titres, c’est l’occasion pour les adhérents d’un échange direct avec les professionnels des médias, et c’est avec le Club de la presse que ça se passe.


Le Club de la presse Hauts-de-France recherche pour la rentrée et pour deux mois deux stagiaires en communication à plein temps


MISSION COMMUNICATION
Participation à la rédaction d’article sur le site Internet
Création et mise à jour des supports de communication ( Annuaire du Club de la presse ...)
Participation à l’organisation des concours ( Grands Prix du Club de la presse )
Participation à l’organisation des événements (Médialab...)
Relations presse relations publiques
Communication sur les réseaux sociaux


Pourquoi adhérer au Club de la presse ?


Le Club de la presse a changé sa façon de gérer les renouvellements d’adhésions qui se feront désormais à date fixe au mois de juin. Donc, si votre dernier paiement date de 2015, il est temps de renouveler votre adhésion (dont le tarif n’a pas changé).

Pour le Club de la presse, chaque adhésion est importante pour mener à bien tous ses projets d’animation de la filière professionnelle et de sensibilisation aux médias grand public. Pour ses adhérents, le Club de la Presse a imaginé un service exclusif résumé en 12 raisons d’adhérer au Club. Pourquoi adhérer au Club de la presse Nord-Pas-de-Calais ?