La Métropole lilloise maintient ses services publics

, par communication@clubdelapressenpdc.fr

La Métropole Européenne de Lille (MEL) a mis en place une série de mesures à travers un Plan de Continuité d’Activité (PCA) pour garantir le maintien des services publics.

Pour s’adapter à la crise sanitaire, la Métropole Européenne de Lille (MEL) a mis en place une série de mesures à travers un Plan de Continuité d’Activité (PCA) de la collectivité. Celui-ci garantit le maintien des services publics pour lesquels la MEL est compétente dans cette période de crise.

La fréquence des transports en commun a baissée depuis le 23 mars. La fréquentation générale du réseau est en baisse de 92 %. Le remboursement des abonnements Ilévia est assuré pour toutes les professions en première ligne dans la lutte contre le Covid-19. La MEL garantit également la production et la distribution de l’eau potable dans tous les foyers métropolitains. La collecte des déchets ménagers non-recyclable est maintenue sans changement : mêmes jours, même fréquence. La collecte des déchets recyclable est adaptée. Le calendrier hebdomadaire est disponible sur le site esterra.fr. Les déchèteries du territoire sont fermées jusqu’à nouvel ordre.

Des exonérations économiques

Par ailleurs, la MEL garantit la fourniture d’énergie aux métropolitains en lien avec Enedis, Grdf et Dalkia (notamment avec une maintenance des installations et dépannage 7j/7 24h/24). Tous les travaux non urgents ont été suspendus. Les travaux relatifs à l’autoroute de la chaleur sont suspendus et mis en sécurité. Les travaux de voirie urgents et de sécurité sont maintenus et une sécurisation des zones d’accident ou protection des usagers en panne a été mise en place. L’ensemble des autres chantiers métropolitains est interrompu.

Au niveau économique, un report du versement de la taxe de séjour métropolitaine a été créé pour les hôteliers qui le souhaiteraient. Une remise des pénalités en cas de retard sur l’exécution des chantiers a également vu le jour. L’agence Hello Lille des acteurs du tourisme et de l’événementiel va proposer pour sa part un plan de relance de la filière dès le second semestre 2020.

Enfin, une exonération de loyers et charges a aussi vu le jour dans les ruches d’entreprises avec compensations d’exonérations dans les incubateurs-accélérateurs (Euralimentaire, Eurasanté, Euratechnologies, Euramatérials et Plaine Images) et pour les hôtels d’entreprises sur toute la durée de l’urgence sanitaire. Les versements des aides et subventions aux partenaires avec lesquels la MEL est engagée, se poursuivent quel que soit l’état actuel de leur activité, et notamment pour les activités liées à l’Économie Sociale et Solidaire, aux Maisons de l’Emploi et aux acteurs de l’Emploi dans les quartiers politique de la ville.

M.P


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE