Le projet associatif 2009

Chers membres, chers partenaires, chers amis,

L’an dernier, vous avez approuvé un projet associatif qui vous était présenté par mon prédécesseur, Philippe Allienne. J’ai déjà eu l’occasion de lui rendre hommage, et je le remercie aujourd’hui pour le travail accompli en tant que trésorier.
A l’époque, j’avais voté ce projet pour plusieurs raisons. D’abord, parce qu’il abordait la question de la nécessaire décentralisation des activités du Club grâce à des correspondants locaux.
Ensuite, parce que ce projet mettait l’accent sur les rencontres professionnelles qu’il convient de développer.
Et enfin, parce qu’il était dit que ce « projet associatif engage le club non pas sur un seul exercice, mais sur les années à venir. »

Ce dernier point me semble essentiel. Un Club tel que le nôtre ne peut pas se permettre de changer chaque année sa stratégie en remettant en cause ses grandes orientations. Il a besoin de temps pour pérenniser ses actions. De même, ces administrateurs qui nous rejoindront auront besoin de temps pour prendre leurs marques, pour adapter leur rythme de travail à celui de notre Club.

Le projet associatif adopté l’an dernier reste donc d’actualité mais il faut toutefois préciser certaines orientations et amplifier certaines actions. Aujourd’hui, le développement de notre Club passe par trois axes :
1. convaincre
2. fidéliser
3. faire-savoir en communiquant sur son savoir-faire (sur sa vie, ses actions, sa qualité d’accueil et d’organisation d’événements, son expertise…)

LA DÉCENTRALISATION

En vous présentant le rapport moral, j’ai abordé la question de notre antenne dans le Pas-de-Calais. Il s’agit là d’un cap historique pour notre Club. Cette antenne du Club sera implantée à Arras, dans des locaux que nous met à disposition le Conseil Général du Pas-de-Calais. Les détails de son fonctionnement seront définis dans les prochains jours mais d’ores et déjà, nous pouvons prévoir une inauguration en septembre prochain. Il faut préciser qu’il ne s’agit pas d’un Club de la Presse du Pas-de-Calais. Elle sera l’antenne du Club de la Presse NPdC dans le Pas-de-Calais, le siège demeurant implanté à Lille.
Bien plus qu’un simple local qui nous permettra d’indiquer une adresse dans le Pas-de-Calais, cette décentralisation est une formidable opportunité pour notre Club. Encore faut-il savoir la saisir. Rapidement, les administrateurs auront à réfléchir à la place que doit occuper cette antenne dans la politique globale du Club. Puis, nous devrons réfléchir à une communication efficace auprès des journalistes et des communicants du Pas-de-Calais. Comment ? Dès la semaine prochaine, notre chargé de communication devra établir un plan de communication sur ce point.

Autre point à développer : il s’agira d’établir des correspondants territoriaux qui s’engagent à mener une action par an au minimum (débat public, couverture d’une actualité forte, création d’un événement…).

DES RENCONTRES PROFESSIONNELLES ÉLABORÉES DANS LE CADRE DE CYCLES

La série de rencontres organisées dans le cadre des élections européennes a démontré toute la pertinence d’événements liés étroitement à l’actualité. Pour rappel, il s’agissait d’un voyage à Bruxelles avec visite du Parlement européen, d’une rencontre professionnelle avec des journalistes autour du traitement de l’actualité politique et, enfin, d’une rencontre avec les candidats aux élections européennes. Ces événements ont été des succès dont nous devons retenir les leçons. Le Club doit travailler à l’organisation « d’événements liés. » Sur un même thème, il s’agira de prévoir des rencontres avec des confrères et des consœurs, des voyages ou des visites ainsi qu’un accueil des professionnels, ou des élus, qui font l’actualité. Dès les prochains jours, nous devrons planifier un tel cycle tous les deux ou trois mois.

LE SITE INTERNET

Notre site Internet enregistre des chiffres de fréquentation encourageants. Il s’agira demain de le rendre plus attractif et interactif.
Les nouveaux outils à mettre en place sont nombreux.
Mais d’ores et déjà, je vous annonce que nous répondrons à une question majeure que nous posent beaucoup de membres : pourquoi les internautes non-membres du Club ont-ils accès aux mêmes informations, aux mêmes services, que les internautes membres ?
La question est polémique mais c’est une question de bon sens. J’envisage donc de mettre en place un système de mot de passe, qui n’exclut pas les non-membres mais qui ne leur permettra plus l’accès à l’intégralité des informations présentées sur notre site.

LES RELATIONS AVEC LES ECOLES

Le Club de la Presse NPdC bénéficie d’une réelle expertise et doit développer ses relations avec les écoles. Présenté lors du rapport moral, le concours Varenne dans l’Académie de Lille l’a démontré. Le Club doit s’ouvrir davantage aux écoles : à toutes les écoles ! Aux écoles de journalisme comme aux écoles de communication. Il me semble anachronique de constater que des responsables d’écoles sont aujourd’hui adhérents du Club et leurs étudiants ne participent pas à nos rencontres. Ces futurs professionnels du journalisme et de la communication ont pourtant vocation à nous rejoindre.
Reste à imaginer comment ils pourraient nous rejoindre et prendre leur part dans la vie du Club. Cela m’amène à aborder le dernier point du projet associatif pour l’exercice 2009 / 2010.
Il s’agit de la réforme des statuts.

LA REFORME DES STATUTS

Nos premiers statuts datent de mars 1992. Ils ont été modifiés une première fois en 1998 et une seconde fois en 2003.
La réforme des statuts est un sujet qui a souvent été évoqué ici.
Il ne s’agit pas de les modifier pour respecter le principe qui veut qu’on y touche tous les 5 ou 6 ans. Il s’agit aujourd’hui de les revoir dans seul un but : permettre une meilleure représentativité des membres du Club au sein de notre Conseil d’Administration !
A titre personnel, c’est-à-dire en tant que membre du Club et non en tant que Président, je trouve, par exemple, anormal de proposer 2 postes d’administrateurs aux communicants dans un CA composé de 23 membres.
Je précise immédiatement, toujours à titre personnel, qu’accueillir davantage de communicants ne pourra se faire qu’en rappelant un point essentiel : le Club de la Presse a été créé en 1992 par des journalistes, il doit demeurer une structure présidée par un journaliste et dans laquelle les journalistes conservent un pourcentage de voix prépondérant et majoritaire.
Enfin, j’ajoute pour rassurer les journalistes, dont je suis, que je n’ai encore jamais rencontré un communicant souhaitant faire du Club de la Presse un club de communicants. Les communicants qui nous rejoignent le font parce que notre Club est avant tout un Club de la Presse, dirigé par des journalistes et grâce auquel ils rencontrent des journalistes.
Conserver cela à l’esprit nous permettra de revoir nos statuts de façon sereine et constructive.

Dès la semaine prochaine, lors du 1er Conseil d’Administration, je créerai donc un groupe de travail, que j’animerai, et qui sera chargé d’élaborer de nouveaux statuts.
Ce groupe de travail recevra tous les membres du Club qui souhaiteront émettre un avis et formuler des propositions et ce, quelle que soit la qualité de ces membres, journalistes, communicants, membres associés ou membres partenaires.

Enfin, la proposition de nouveaux statuts vous sera soumise lors d’une Assemblée Générale extraordinaire, au plus tard, en juin 2010.

Chers membres, chers partenaires, chers amis,
Je vous remercie et suis prêt à répondre à vos questions.

Philippe Schröder,
Président du Club de la presse


 

 
décembre 2022 :

Rien pour ce mois

novembre 2022 | janvier 2023


 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE