Grands Prix du Club 2011 :
Les lauréats et les reportages primés

Les Grands prix des jeunes journalistes et jeune communicant ont été remis à Amélie Tulet, Steeven Demora, Hélène Tonneillier, Aurélien Accart et Camille Robieu tandis que le Grand prix du reportage revenait à Julien Lécuyer. Le jury a aussi choisi de remettre un coup de cœur à Nicolas Montard.

Télécharger le dossier de presse

Grand Prix jeune journaliste de presse écrite généraliste

Amélie Tulet
« Samuel est sorti son manteau sur le bras » paru dans Pèlerin.

Son parcours
Née à Toulouse, étudiante à Strasbourg, Londres et Lille (diplômée de l’ESJ en 2009), le parcours d’Amélie Tulet est marqué par le sceau du voyage. Après avoir travaillé à Nord Éclair et France Bleu Nord, elle part trois mois en Afrique de l’Ouest, de Dakar (Sénégal ) à Niamey (Niger) dans le cadre d’un concours organisé par l’hebdomadaire Pèlerin (groupe Bayard) pour réaliser un reportage multimédia sur les griots. A son retour, elle travaille à nouveau pour Radio France, Pèlerin et RFI (Radio France Internationale) pour qui elle présente des journaux et des tranches d’information pour l’antenne Afrique. En janvier 2011, elle repart au Ghana pour réaliser des reportages pour RFI. Pour le reportage primé aux Grands Prix, elle a passé une semaine avec l’équipe du Centre Psychiatrique d’Accueil et d’Admission de Lille. Dans l’avenir, la pigiste de 26 ans se verrait bien continuer les voyages sur le continent africain et les reportages longs comme elle en fait actuellement pour Pèlerin en France

Son article
Dans « Samuel est sorti son manteau sur le bras » on découvre le quotidien du Centre psychiatrique d’accueil et d’admission de Lille, ses patients et l’équipe soignante, à l’heure ou un projet de loi voudrait durcir le suivi des patients.

Télécharger « Samuel est sorti son manteau sur le bras »

L’avis du jury
La dérive des gens ordinaires, un sujet peu abordé qu’il fallait traiter sans voyeurisme et sans porter de jugement. Amélie Tulet réussit à retranscrire la sensation d’urgence, à capter la présence de tous les protagonistes, malades, soignants... On entraperçoit le quotidien du service, traduire la psychiatrie avec des mots est chose peu aisé l’auteur s’en sort ici avec brio. Elle a aussi l’intelligence de prendre l’actualité à contrepied et de montrer de façon intéressante l’impact d’un projet de loi pour les citoyens.

Grand Prix jeune journaliste de presse écrite locale

Steeven Demora
« La journée ordinaire de Fabrice, un homme au destin pas si ordinaire »
paru dans la Voix du Nord.

Son parcours
Diplômé en 2010 d’un Master « politique, économie et société », spécialité « Métiers du journalisme », de l’IEP de Lille, Steeven Demora exerçait déjà ses talents depuis quelques années comme correspondant local de presse pour La Voix du Nord et dans le journal de l’IEP. Après un stage de fin d’études, toujours à la Voix du Nord, il passe par la rédaction de 20 Minutes Lille. En mai 2010 il retourne dans les bureaux du grand quotidien régional, alternant des passages dans les agences locales de Lambersart, Béthune et Lens.

Son article
Les problèmes de logement et du chômage peuvent vite se résumer à des successions de chiffres, de déclarations officielles. Dans « La journée ordinaire de Fabrice, un homme au destin pas si ordinaire » on suit Fabrice, sans domicile, pour découvrir sa vie, entre le
local de la Croix Rouge, les « collègues » et l’espoir de retrouver un appartement et un travail.

Télécharger « La journée ordinaire de Fabrice, un homme au destin pas si ordinaire »

L’avis du jury
Steeven Demora signe ici un très bon papier de locale. Avec un rythme enlevé et une plume alerte, il propose une démarche intéressante qui permet de traiter avec beaucoup de justesse et de légèreté le sujet de l’errance et du chômage. Un regard humain sur un
problème de société qui nous concerne tous.

Grand Prix jeune journaliste de radio

Aurélien Accart
« Les déboulonneurs, la drôle de guerre des anti-pub à Lille » diffusé sur France Bleu Nord.

Son parcours
Aurélien Accart a découvert le métier de journaliste sur le terrain, avec des stages au Télégramme de Brest et L’Aisne Nouvelle de Saint-Quentin, puis comme correspondant sportif. Après avoir étudié l’histoire pendant quatre ans, il intègre l’ESJ de Lille en 2008 et en ressort vice major de promotion deux ans plus tard. Une formation qui lui a permis de se découvrir une passion pour la radio. Après des piges le week-end à France Bleu Nord, il passe par les rédactions de RTL (Paris et Lille), France Info et France Culture.

Aujourd’hui il partage son temps entre la rédaction de France Bleu Nord et des remplacements pour les antennes de Radio France.

Son reportage
Qui sont ces « déboulonneurs » qui veulent lutter contre la « pollution visuelle » en barbouillant les panneaux publicitaire ? Reportage au coeur d’une manifestation à Lille.


L’avis du jury
Le reportage propose un ton intéressant, qui rend bien compte de la démarche des déboulonneurs et de leur humour. Au-delà d’une bonne idée, il montre un souci pédagogique et un gros travail de construction sonore et d’ambiance.

Grand Prix jeune journaliste de télévision

Hélène Tonneillier
« Une cuvée d’Haillicourt, des vignes sur un terril du Pas-de-Calais » diffusé sur France 3 Nord - Pas de Calais

Son parcours
Titulaire d’une licence d’Histoire Géographie, Hélène Tonneillier est également diplômée de l’IPJ (Institut Pratique du Journalisme) depuis 2007. Elle commence à travailler à France 3 Nord – Pas de Calais dès 2005. Dans le même temps elle collabore à des titres de la branche Nature et Territoire du groupe Bayard Presse, notamment Terre Sauvage dont elle a rédigé la rubrique photographie pendant 2 ans. Elle a intégré la rédaction de France 3 Nord – Pas de Calais à temps plein depuis février 2011.

Son reportage
Initiative originale, des vignerons charentais sont venus sur un terril d’Haillicourt pour y planter des pieds de vignes. Un reportage filmé sur les coteaux charbonneux du Nord, à la rencontre de ces passionnés.

L’avis du jury
Un reportage bien construit avec de belles images, il fallait trouver les bons angles pour rendre compte d’un site et d’un projet original. Cela ne fait pas oublier le très bon travail d’écriture et de montage. Hélène Tonneillier livre ici un reportage complet, efficace et qui apporte beaucoup d’informations.

Grand Prix du jeune communicant

Camille Robieu
Campagne affichage
Interne : Lille Métropole Handicap

Son parcours
Âgée de 24 ans, Camille Robieu vient de finir un cursus en Master 2 Information-communication spécialisé dans les organisations de services aux publics à Lille 3. De 2010 à 2011, un stage au service communication interne de Lille Métropole lui donne l’occasion de travailler sur la question du handicap, sujet auquel elle a également consacré son mémoire de recherche de fin d’études. Un travail qui s’est concrétisé par un plan d’actions sur trois ans et une campagne d’affichage mettant en scène des agents de la communauté urbaine.

Sa campagne
Campagne de communication interne de Lille Métropole Communauté Urbaine pour sensibiliser les salariés à l’intégration et à la valorisation des travailleurs handicapés.

Télécharger la 1ere série d’affiches
Télécharger la 2ème série d’affiches

L’avis du jury
Sur le thème du handicap, la campagne de communication interne proposée par Camille Robieu utilise une idée percutante qui atteint son objectif : sensibiliser. Le sujet est pris à contrepied, sans dramatiser et avec une dose d’humour. L’ensemble des affiches utilise des visuels qui interpellent et suscitent une réflexion.

Grand Prix du reportage

Julien Lécuyer
« Les chrétiens d’Irak, une communauté en sursis » paru dans La Voix du Nord

Son parcours
Après avoir commencé un cursus pour devenir professeur d’histoire à Lille 3, Julien Lécuyer se réoriente et entre comme pigiste au service des sports de La Voix du Nord en 2000. Ce premier contact avec le métier de journaliste l’enthousiasme. Il enchaîne alors
les CDD, au service des sports puis à la rédaction de Lille, avant d’être finalement embauché à Dunkerque en 2002. Commence alors une série de voyages, en 2004 Julien Lécuyer part à Kaboul pour aider à la formation des journalistes avec l’ONG Aina, fondée par le photographe Reza, et conseiller la rédaction de l’hebdo Kabul Weekly. La même année, il pose un congé sabbatique et pars avec sa future épouse au Cambodge pour travailler au sein du journal francophone Cambodge Soir (ex-Mékong). A son retour il
sera adjoint au chef d’édition d’Hazebrouck de la Voix du Nord avant d’occuper le même poste à partir d’avril 2006 à la locale de Lille. Il garde son poste un an avant qu’un voyage en Iran l’entraîne à nouveau vers le Moyen-Orient. En 2009, il suit les forces armées françaises en Afghanistan, il couvre ensuite les élections législatives irakienne en 2010. Il repart en Irak en 2011, à la rencontre de la minorité chrétienne qui se bat pour survivre. Depuis fin 2010, Julien Lécuyer est chef d’agence de l’édition Lilloise de la Voix du Nord.

Son reportage
Pour son reportage Julien Lécuyer s’est rendu à Bagdad, il y a rencontré des membres de la communauté chrétienne irakienne après l’attentat de l’Église Notre-Dame du Salut qui a fait une cinquantaine de morts le 31 octobre 2010. Portraits croisés avec celui d’une
catholique irakienne réfugiée à Lille.

Télécharger « Les chrétiens d’Irak, une communauté en sursis »

L’avis du jury
Belle initiative pour ce reportage qui offre un regard croisé entre l’Irak et la France. Une grande qualité d’écriture pour ce témoignage très fort qui rend compte du sort de la communauté chrétienne en Irak.

Coup de coeur du jury

Nicolas Montard
« OEuf-en-Ternois : reportage dans un village où il ne se passe jamais rien »
paru sur DailyNord.fr.

Son parcours
Formé à l’école des correspondants locaux de presse, Nicolas Montard a commencé sa carrière de journaliste il y a onze ans dans différentes éditions locales de la Voix du Nord. Deux ans plus tard, il rejoint le service Lille-métropole de Nord Éclair, puis les faits-divers région. Porté par une envie de voir d’autres horizons, il quitte le Nord et part à Montpellier puis Lyon pour travailler au lancement des premières éditions hors Nord - Pas de Calais du gratuit Sortir Lille.

A son retour, il se lance en indépendant et crée DailyNord, premier site internet consacré uniquement à l’information générale dans le Nord – Pas de Calais, en 2009. Trois ans plus tard, il est toujours à la tête de ce média en compagnie d’autres journalistes indépendants qui souhaitent proposer un regard différent sur l’actualité régionale à travers le choix des sujets et des angles. En tant que journaliste indépendant, il collabore notamment au mensuel Nordway, à l’édition régionale de Télestar, à Pays du Nord...

Nicolas Montard a été lauréat du Grand prix Jeune journaliste du Club de la presse en 2009, catégorie Web

Son reportage
A la limite du road-movie, un reportage qui nous emmène dans le Pas-de-Calais, à la découverte d’un petit village rural à propos duquel il y a plus de chose à raconter qu’il n’y paraît.

Cliquez sur la miniature pour voir l’article en ligne

L’avis du jury
Une démarche de reportage que tous les journalistes aimerait avoir le temps de faire. Parti de rien le reportage arrive à nous embarquer dans son histoire. Une belle écriture qui réussit à nous surprendre et à rendre compte d’une réalité rurale.


 

 
août 2020 :

Rien pour ce mois

juillet 2020 | septembre 2020


 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE