Inauguration de l’exposition « L’utopie au pouvoir ! – 1968-2018 les Hauts-de-France à la Une »

, par communication@clubdelapressenpdc.fr

Le mercredi 30 mai a été une journée particulièrement dense pour le Club de la presse Hauts-de-France. En début d’après-midi, l’association a accueilli ses confrères membres de la Fédération Européenne des Press Clubs pour une assemblée générale, voir notre article. Ils ont ensuite pu assister, en compagnie des adhérents, au vernissage de la nouvelle exposition créée par le Club de la presse, « L’utopie au pouvoir – 1968-2018 les Hauts-de-France à la Une » et à une soirée organisée à la Gare Saint Sauveur.

Philippe Allienne, Président du Club de la presse des Hauts de France et de la Fédération des Press Clubs européens, commissaire de l’exposition avec Jean-Claude Branquart, directeur de la publication du journal Autrement-dit et Jean-Paul Visse, historien de la presse membre de l’Institut de recherches historiques du Septentrion (IRHiS)

58 panneaux, regroupant 60 unes de la presse quotidienne et hebdomadaire régionale (et quelques nationales) ont été présentés au public à Sciences Po Lille. Philippe Allienne, président du Club de la presse, a inauguré la première exposition du projet « Utopie au pouvoir », fruit d’un long travail de recherche et de sélection de Unes illustrant 50 ans de notre histoire. Que s’est-il passé en mai 68, à Paris, mais aussi en région ? Quelles ont été les répercussions de ce mouvement social par la suite ? En filigrane, que peut-on comprendre de l’évolution des médias en observant le panorama d’un demi-siècle de Unes de presse ? Avec son exposition, le Club de la presse pose des questions et apporte des éléments de réponse, laissant le visiteur naviguer, revenir sur ses pas, comparer les Unes d’une même date, faire des parallèles à travers les années...

Plusieurs témoins étaient présents pour partager leurs vécus avec les premiers visiteurs. Jean-Paul Visse, ancien journaliste à la Voix du Nord et historien des médias, auteur du texte du fascicule créé pour l’exposition (LIEN) est revenu sur l’évolution globale de la presse régionale, Pascal Percq, ancien de Nord Éclair, a partagé son vécu de journaliste de terrain en mai 68. La presse a continué à évoluer après 68, c’est ce qu’a évoqué Jean-Claude Branquart, fondateur et directeur de Autrement Dit, qui contribue a faire vivre la presse papier depuis 1992… Et pour une tentative réussie combien de d’essais infructueux ? C’est aussi cela l’Utopie, tenter des choses et rebondir….

Lors de son discours Philippe Allienne a rappelé que cette exposition était la première d’un projet ambitieux. Le Club de la presse va continuer à développer le thème de l’Utopie à travers une exposition photo et une exposition de dessins de presse. « 1968-2018 : Les Hauts-de-France à la Une » sera visible à Sciences Po Lille (9 rue Angellier) jusqu’au 22 juin. La création de l’exposition a reçu le soutien du Groupe Humanis.
NB

Jean-Paul Visse, historien des médias, évoquant l’évolution des médias
Réflexion face aux Unes des années 90
Philippe Allienne, Président du Club de la presse des Hauts de France et de la Fédération des Press Clubs européens et Pascal Percq , ancien journaliste à Nord Eclair
Jean-Paul Visse en pleine discussion avec Franck Jakubek,administrateur du Club de la presse, devant les Unes de l’exposition
Pascal Percq, ancien journaliste de Nord Eclair, revenant sur les Unes de Mai 68
Une partie des représentants des Clubs de la presse européens, avec Séverinne Sollier, Responsable médias Groupe Humanis et Mathieu Hébert, Vice-président du Club de la presse.


 

 

 

La Vie du Club

ESPACE PRESSE